Louis xv. et la société du xviiie siècle

Couverture
Langlois et Leclercq, 1842 - 424 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 237 - ËDODARD. (1745.) ont demandé cet appui ; et il ne donne précisément que le nombre des troupes qu'on lui demande, prêt à les retirer dès que la nation exigera leur éloignement. Sa Majesté, en donnant un secours si juste à son parent, au fils de tant de rois, à un prince si digne de régner, ne fait cette démarche auprès de la nation anglaise que dans le dessein et dans l'assurance de pacifier par là l'Angleterre et l'Europe, pleinement convaincu que le sérénissime prince Edouard met...
Page 122 - ... dégagé- Alors il se crut dispensé de tout ménagement. Ennemi personnel de la France, il n'eut plus d'autres vues que de lui en susciter partout; cet objet devint le point principal des instructions de ses ministres dans toutes les cours de l'Europe ; les...
Page 14 - Mon cher ami, Mon sort est changé, et j'ai assisté aux derniers moments d'un roi, à son agonie, à sa mort. En parvenant à la royauté je n'avais pas besoin assurément de cette leçon pour être dégoûté de la vanité des grandeurs humaines.
Page 215 - Mon Henri quatre et ma Zaïre, Et mon américaine Alzire , Ne m'ont valu jamais un seul regard du roi. J'avais mille ennemis avec très peu de gloire: Les honneurs et les biens pleuvent enfin sur moi. Pour une farce de la foire.
Page 314 - Sous un monarque entre deux draps plaça. Sa vive allure est un vrai port de reine, Ses yeux fripons s'arment de majesté, Sa voix a pris le ton de souveraine , Et sur son rang son esprit s'est monté '. Or, pour hâter leur auguste entreprise, Jeanne et Denys s'en vont droit à l'église.
Page 199 - Le triomphe est la plus belle chose du monde : les Vive le Roi! les chapeaux en l'air au bout des baïonnettes, les compliments du maître à ses guerriers, la visite des retranchements, des villages et des redoutes si intactes, la joie, la gloire, la tendresse ! Mais le plancher de tout cela est du sang humain, «les lambeaux de chair humaine.
Page 213 - Son dieu même en fureur, effrayé du passage, Cédant à nos aïeux son onde et son rivage : Et vous, quand votre roi dans des plaines de sang Voit la mort devant lui voler de rang en rang , Tandis que, de...
Page 195 - ... tort au jugement, ni le jugement à la mémoire. De là, on alla coucher sur la paille; il n'ya point de nuit de bal plus gaie; jamais tant de bons mots. On dormit tout le temps qui ne fut pas coupé par des courriers, des graffins et des aides de camp.
Page 73 - Navarre , à tous présents et à venir, salut. Le droit de conférer des titres d'honneur et de dignité étant un des plus sublimes attributs du pouvoir suprême , les rois nos prédécesseurs nous ont laissé divers monuments de l'usage qu'ils en ont fait en faveur des personnes dont ils ont voulu illustrer les vertus et le mérite , par...
Page 127 - ... mais je souhaite et j'espère n'être jamais dans le cas de vous tenir cette parole. Comme je ne fais la guerre que pour assurer à mon peuple une paix solide et durable, si Dieu bénit mes bonnes intentions , je sacrifierai tout pour lui procurer cet avantage tout le reste de mon règne.

Informations bibliographiques