Appel au peuple sur l'affranchissement de la femme: aux origines de la pensée féministe

Couverture
Albin Michel, 2001 - 264 pages
" Peuple, tu ne seras véritablement libre, véritablement grand, que le jour où la moitié de ta vie, ta mère, ton épouse et ta fille, seront elles aussi affranchies de l'exploitation qui pèse sur leur sexe. " Dans le Paris agité de 1830, des groupes s'organisent, partagés entre l'aspiration au bonheur commun et le combat pour la survie. Des femmes participent à ce formidable mouvement et gagnent une certaine autonomie. Parmi elles, la jeune saint-simonienne Claire Démar, qui signe en mars 1833 son Appel d'une femme au peuple sur l'affranchissement de la femme, dans lequel elle qualifie le mariage " de prostitution de par la loi " et let au défi les opposants républicains d'étendre aux femmes la Déclaration des droits de l'homme. Un an, après son suicide à Paris, un autre de ses écrits, Ma loi d'avenir, fera l'objet d'une posthume. Valentin Pelosse, sociologue, éclaire le parcours et la pensée de cette figure héroïque et la modernité qui s'inscrit d'évidence dans la généalogie des " mouvements de femmes ".

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Avantpropos
9
Textes de Claire Démar
25
Annexes
113
Droits d'auteur

5 autres sections non affichées

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques