Images de page
PDF
ePub

» pent puissant qui est Sammaël, le serpent ancien, chef de tous » les serpens. (de tous les démons). »

Et encore : « Et le Tentateur est nommé serpent, considéré du » côté droit, et Chien, considéré du côté gauche, qui est celui » d'Esaü au degré de Sammaēl'.»

On lit dans les chapitres de Rabbi Eliezer : Chap. onzième.

« Les anges du service 3 dirent devant le Très-Saint (béni » soit-il) : Maître de tous les mondes, qu'est-ce que l'homme pour que » tu t'occupes de lui 4? L'homme est semblable au néant 6. Sa domina» tion n'est point sur la terre 6. » Il leur répondit : « C'est lui qui » me glorifie parmi les habitans de la terre, comme vous me »glorifiez parmi les habitans du ciel. D'ailleurs, pourriez-vous » vous présenter pour donner des noms à toutes les créatures ? , » Alors ils essayèrent et n'en vinrent pas à bout. Aussitôt Adam » s'avança et donna des noms à toutes les créatures. Car il est » écrit ? Et Adam appela des noms d toutes les bêtes, etc. Les an>ges du service voyant cela, dirent entr'eux : si nous n'imagi

nons pas un moyen contre Adam, pour le faire manquer à son » Créateur, nous ne pourrons pas prévaloir sur lui. Or, il y avait » là Sammaël, le prince le plus distingué dans le ciel ; car les Hha-yot et les Séraphins sont des anges à six ailes, et Sammaël n était à douze ailes 9. Celui-ci donc prit sa légion, et étant des

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

1

יתאני כדא שרי חויא תקיפא ראתגראה מסתלקין סמכין ובניינין ומתעברן פיי נחש החזק שהוא סמאל נחש הקדמוני ראש לכל הנחשים:

- ויצר הרע מסטרא דימינא אתקרי נחש ומסטרא דשמאלא דעשיו דרגיה סמאל אתקרי כלב: .235 .part. col •3

[ocr errors]

:
3e part. col. 82.- Voy. plus bas , p. 90.

. :
3 J.es anges ministres de Dieu. Qui facis angelos tuos spiritus ; et mi-
nistros tuos, ignem urentem. Ps. cu, 4.

4 Ps. Cxliv, 3. (hcb.)
15 Ibid. v. 4.
9 Texte de Job, xli, 25 , qui est susceptible de ce sens.
" Gen. 11. 20.
8 Isuie, vi, 2. Seraphim stabant super illud : sex alæ uni, et sex alæ alteri.

9 Il faut ici recourir au fameux commentaire : noir, c'est-à-dire, blanc. Douze, c. à. d. six. Car ordinairement les rabbins ne lui accordent quc six ailes, ce qui est assez raisonnable,

- cendu sur la terre, il consi:léra toutes les créatures que le » Très-Saint (béni soit-il) avait créées, et il n'en trouva pas de » si rusée pour le mal comme le serpent, ainsi qu'il est écrit : et » te serpent était rusé plus que toutes les bêtes des champs. Et il était » conformé de manière qu'il ressemblait à un chameau. Et Samo maël monta sur lui, et s'en fit porter '. »

Pabbi Abraham Sebang, dans sou commentaire sur le Pentateuque, dit : « L'ennemi, cette expression désigne Sammaël. C'est le serpent, c'est Satan, c'est le tentateur, qui a séduit » Adam, et entraîné après lui tous les gens par l'agrément de ases paroles plus coulantes que l'huile, dans les actions humaiones et les voluptés :. »

Le Médrasch-hanégnélam ( médrasch-mystérieux ) dit : « Et » le serpent était rusė , etc. Rabbi Yocè enseigne : ceci est le dé» mon tentateur, ce serpent qui séduit les hommes. Et pour» quoi est-il qualifié de serpent? Parce que, de même que le

יאמרו מלאכי השרת לפני הקב"ה רבון כל העולמים מה אדם ותדעהו אדם להבל דמה אין על עפר משלו אמר להם מה שאתם מקלסים אותי בעליונים הוא מיחד אותי בתחתונים ולא עוד אלא יכולין אתם לעמד ולקרא שמות לכל הבריאות עמדו ולא יכלו מיד עמד אדם וקרא שמות לכל הבריאות שנאמר ויקרא האדם שמות לכל הבהמחוגו' וכיון שראו מלאכי השרת אמרו אם אין אנו באים בעצה על אדם שיחטא לפני בוראו אין אנו יכולין בו והיה שם סמאל השר הגדול שבשמים וחיות ושרפים משש כנפים וסמאל משתים עשרה כנפים לקח את הכת שלו וירד וראה כל הבריאות שברא הקב"ה ולא מצא חכם להרע כנחש שנ' והנחש ערוסי מכל חית השדה והיה דמותו כמין גמך ועלה ורכב עליו: ."Chap. in du rab. Eliezer

[ocr errors]

Ici continue l'histoire de la tentation. Une grande partie de ce chap'tre de R. Eliezer, se lit aussi dans le Talmud, traité Abot de Rabbi Nathan, chap. premier.

· L'auteur explique ces paroles : Si esurierit inimicus tuus. Prov.xxv,1.

: השונא הוא רמז לסמאל הוא נחש הוא שטן הוא יצר הרע שהטעה לאדם הראשון ומטעה הנריאות כולם אחריו בחלקת אמריו רכו משמן בעניני האנשים והתענוגים : .2 Section Ki-Tetse, fol. 143, col

Le texte de la Genise a ici t'7 crat.

D

[ocr errors]

» serpent a une marche tortueuse, et ne suit pas une voie » droite, ainsi le tentateur surprend l'homme par

une

voie mala » vaise et non par une voie droite'. »

On lit dans le Yalkut-Réubêni : « Le Zohar, section Therů. oma », énumère sept demeures dans l'enfer, et dans ta troisième demeure (1778), dit-il, c'est la que se trouve l'impie Sammaël. Et , il n'y a pas lieu à s'étonner de ce qu'il lui assigne aussi le troi» sième patais (4399) d'en haut; car avant qu'Adam eût péché » Sammaël était un đes Séraphins à six aites, mais il se révolta »contré son maitre 3, ,

faut
pas

oublier ici une aventure racontée dans le méia drasch-rabba , et répétée par Rabbi Behhaï 4 : « Quand le Très» Saint (béni soit-il) précipita du ciel Sammaël et sa légion, il » s'attacha aux ailes de l'ange Michel pour l'entraîner dans sa » chûte. Mais le Très-Saint (béni soit-il) le délivra du danger. » C'est polir cela

que Michel est appelé Palit 5.o Il est dit dans le médrasch de Rabbi Nehhuniah-ben-akkanė 6 : L'impie Sammaël conspira avec toute l'armée d'en haut? contre son maitre, à cause que le Très-Saint (béni soit-il) avait dit » à Adam, le premier homme: Et domine sur le poisson de la mer,

[ocr errors]

Il ne

[ocr errors]

י והנחש היה ערום וגו' תאני רבי יוסי זיו יצר הרע שהוא הנחש המסית לבני אדם ולמה נקרא נחש מה הנחש הולך עקלתון ואינו הולך בדרך ישרה כך יצר הרע משטין לאדם בדרך רע ולא בדרך ישר :

: זוהר תרומה ז' מדורין ובמדור הג' סמאל חייבא אשתכח תמן ואין זה מן התימה מה שאמר שסמאר בהיכל ג' כי קודם שחטא אדס הראשון היה סמאל אחד מן השרפים בעל שש כנפים ומרד באדוניו :

:
Dans le Zohar. HAadasch, page 17, col. 4, page 18, col. 1.

• Dans les exemplaires imprimés ce passage est transporté dans la section Beréschit, part. 1re, col. 119, où est sa véritable place.

'S n

. Art. Sammaël- Lilit N. 3.

4 Section Ahhare-mot; fol. 139, col. 1.

6 Palit (oha) signifie l'échappé. En effet, notre archange l'a échappé belle. Il y avait de quoi se casser bras et jambes et ailes.

6 Ce rabbin, disciple du célèbre Yokhanan ben Zaccai, florissait avant la ruine du second temple. On l'appelle te prince des cabbalistes, ON7

. 7 Encore ici le commentaire : noir, c. à d. blanc. Toute l'armde céleste, €, à d. seulement les mauvais anges de son calibre.

[ocr errors]

.המקובלים

rs'ır l'oiseau du ciel. Et ils dirent : Voyons, comment l'engagesrons-nous dans le péché, pour le faire chasser de la présence Sde Dieu !. )

Le Médrasch-hanègnélam, sur les Lamentations, dit : « Les anges du service adressaient à Adam des cantiques de louan»ges. A la fin Sarnmaël qui en était témoin en devint envieux, vet transformé en une ombre (un spectre), il descendit du ciel porté sur un serpent. Le serpent seul était visible, et l'ombre qui le surmontait était sa force et sa puissance'. »

Enfin, le talmud porte : Rabbi Yehuda, fils de Betêra , dit : Adam , le premier homme, était attablé dans le paradis, et les ranges du service s'y tenaient debout vis-à-vis de lui, faisant v rôtir de la viande, et rafraîchissant du vin, pour son repas, •Survint le serpent qui les vit et fut témoin des honneurs qu'on » lui rendait, et il en devint envieux'. ,

Ces dernières citations, que j'ai multipliées à dessein, et auxquelles j'aurais pu en ajouter encore bien d'autres, justifient le passage suivant du livre de la Sagesse , que les Juifs rejettent de leur Canon : « Dieu créa l'homme inexterminable, et le fit à l'image de sa ressemblance; mais par l'envie du diable la mort s'est entrée dans l'univers 4.

:במדרשו של ר' נחוניא בן הקנה סמאל הרשע קשיר עם כל צבא מעלה ער רבו משום דאמר הקב"ה לאדם הראשון ורדו בדגת הים ונעוף השמים אמרו היאך נוכל להחטיאו ולגרשו מפניו :

Livre Habodat-hakkodesch, section mystères de la loi , chap. III. – On lit dans le Zohar, partie [re, col. 110, un extrait du livre Buhir, également attribué à ce même Rabbi Nehhunia , qui reproduit la même fable ou allégorie.

: והיו מלאכי השרת מקלסין לפניו של אדם עד שראה סמאל בשמים וקנא לו

וחולא דיליה :

תקפא וירד מן השמים כדמות צל על נחש הנחש נראה והצל עליו

Page 71, col. 1..

Ces lignes se rapportent à l'histoire de la tentation, racontée dans le même chapitre, et en expliquent la première cause.

רבי יהודה בן בתיר' אומר אדם הראשון היה מיסב בגן עדן ומלאכי השרת עומדין בגן עדן לקראתו וצולין לו בשר ומצננין לו יין בא נחש וראה אותן והציץ בכבודו ונתקנא בו :

Traité Abot de rabbi Nathan, chapitre I,

* «Quoniam Deus creavit hominem inexterminabilem, et ad imaginem

Dans la paraphrase de Jonathan-ben-Huziel', on lit : « Et Adam connut Eve, sa femme, qui avait déjà conçu de l'ange Sam. » maël, et elle devint enceinte et enfanta Caïn. Et celui-ci res. o semblait aux êtres supérieurs et non à ceux d'ici-bag. Alors elle dit : j'ai acquis un homme, un ange de Jéhovah'. ,

Cette singulière duplicité de paternité, laquelle chez les anciens n'était qu'une allégorie, on peut le penser, et que la synagogue actuelle croit à la lettre, s'expliquait de la manière indiquée dans les deux citations suivantes :

« Elie (le prophète) disait donc à l'occasion de ce texte : » Et Adam connut Ève, sa femme, etc. :: Quand le serpent abusa

Ève, il jeta en elle la souillure, et Caïn provenait de ce coma merce du serpent. Et si l'on demande comment cela pouvait» il étre, puisque l'Écriture dit : Et Adam connut Eve, sa femme ,

et elle conçut et enfanta Cain ? Il faut dire que le serpent, à la » vérité, jeta en elle la souillure, mais que cette fécondation 4,

toute spirituelle, ne trouvant pas de corps auquel elle put s'u» nir pour se produire au jour, était ballotée dans les entrailles ► d'Eve. Mais lorsque Adam s'approcha d'elle, ce mauvais esprit ► de souillure trouva ou s'attacher, de sorte que le fruit spirituel du serpent et le fruit corporel d'Adam s'unissant ensemble, » formerent la personne de Caïn, qui vint enfin au monde. » Quand Ève le vit d'une nature supérieure à celle des autres , hommes, elle s'écria : J'ai acquis un homme avec un Dieu 5!.

Je n'offre ici ce passage qu'en substance; n'ayant pu rendre

similitudinis suæ feeit illum. Invidiâ autem diaboli mors introivit in orbem terrarum. »Sap. 11, 23, 24.

'

יואדם ידע את חוה איתתיה והיא מתעברה מן סמאל מלאכא ועדיאת וילידתית קין והוהדמי לעילאי ולא לתתאי ואמרת קניתי גברא ית מלאכא דיי': .1 ,Gen., iv

, : • Cette paraphrase de J. ben Huziel citée dans un grand nombre de livres, entr'autres dans le grand Yalkut-Réubéni, section Beréschit, et dans le commentaire cabbalistique de R. Menakhem de Recanati, ne se trouve pas dans la polyglotte de Londres.

3 Gen. iv, 1. 4 Fruit, embryon. 5 Médrasck-Ruth, continuation du passage que j'ai cité plus haut, p.11.

1

« PrécédentContinuer »