Images de page
PDF

Cercle Polaire, & 98.32 seulement sous l'Equateur. Ainsi Paris
portant 1oo de ses boisseaux sous le Cercle Polaire, y en porte-
roit 1.8 1 à la mesure de ce climat; & si Paris envoyoit ses 1oo
boisseaux à Cayenne , il enverroit trop peu de 1.68 ou de 1 ;
boisseaux. Une pareille différence, qui est la † grande possi-
ble, pourroit être négligée sans conséquence dans une exporta-
tion aussi peu ordinaire. Rapprochons les pays, & l'erreur de-
vient insensible. La France, l'Espagne, les Isles Britanniques,
les Pays-Bas, l'Allemagne, la Pologne , la Suisse, l'Italie , la
Turquie, &c., auroient donc une mesure uniforme & sensible-
ment la même, si elles adoptoient pour mesure fiducielle com-
mune, la quatre cent millieme partie d'un degré du Méridien pris à
la latitude qui seroit particuliere à chaque lieu dans ces Etats.
Si cette convention avoit jamais lieu, & que l'on arrêtât que
la quatre cent millieme partie d'un degré de Méridien seroit la
seule mesure à laquelle seroit attribuée la dénomination de pied,
alors dans chaque pays où ordinairement la mesure itinéraire est
une partie entiere du degré, cette mesure contiendroit sans frac-
tion un certain nombre de pieds ; par exemple , en France la
lieue de vingt-cinq au degré seroit de 16ooo pieds au lieu de
13698 picds de Roi qu'elle contient aujourd'hui ; mais il seroit
encore mieux de prendre par-tout pour mesure itinéraire commu-
ne la même partie d'un degré. Il en arriveroit que dans tous les
pays le voyageur seroit dans sa patrie à l'égard des distances, &
ne seroit plus exposé à recevoir des indications trompeuses. On
peut voir par ce court exposé qu'une mesure universelle déduite
de la grandeur d'un arc du Méridien auroit au moins cet avan-
tage sur une mesure semblable déduite de la longueur du pen-
dule, que la premiere seroit partie aliquote d'un degré de grand
cercle de la terre, & par-là simplifieroit les opérations géogra-
phiques.
Voilà précisément quel étoit le systême métrique des peuples
dans l'antiquité la plus reculée. Cette partie de la législation §
avoit paru mériter une attention particuliere. Ils fixerent d'une
maniere irrévocable leurs mesures en les rendant dépendantes de
la grandeur d'un degré du Méridien. Ils en prirent précisément
la quatre cent millième partie qu'ils appellerent, tantôt pied &
tantôt coudée , ou peut-être lui avoient-ils donné une dénomi-
"ation que les Ecrivains ont rendue à volonté par l'un ou l'autre

O

[ocr errors]

de ces mots. Pour le mieux désigner & ôter toute équivoque, je l'appellerai métrétès linéaire ou pied géométrique. Ce nom lui doit convenir plus spécialement qu'à toute autre mesure. Ce n'est pas que l'on ne trouve dans l'antiquité d'autres petites mesures qui étoient également partie aliquote & ronde d'un degré de grand cercle; par exemple, le pied pythique ou de mesure naturelle en étoit la quatre cent cinquante millieme partie ; le pied Romain, la trois cent soixante millieme, le pied Grec , la ri #zz partie, le pygon ou pied de Drusus, la trois cent vingt millieme, partie, le pied Royal ou Philétérien, qui est la coudée pythique ou la coudée médiocre d'Hérodote, en est la trois cent millieme l'Ammah ou coudée sacrée des Egyptiens & des Hébreux en est la deux cent millieme partie ; mais le pied géométrique avoit une propriété qui lui étoit plus particuliere, les mesures anciennes avoient été réglées sur les proportions naturelles d'un homme de moyenne taille, & avoient été toutes assujetties à ce pied qui étoit lui-même la mesure du coude au poignet; la seizieme partie étoit la mesure d'un travers de doigt ; la huitieme partie appellée condyle étoit la mesure de l'intervalle compris entre les deux articulations du milieu du grand doigt ou du pouce ; le quart appellé paleste ou

alme étoit la mesure de l'épaisseur des quatre doigts de la main ; † # appellés lichas étoient la mesure de l'étendue entre le pouce & l'index ouverts; les # appellés orthodoron, étoient la distance

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

donnons au pied géométrique, en le faisant l'élément de toutes

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »