Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]
[ocr errors]
[graphic]

picit ad occidentem , eadem mensura erit, & septentrionalis plaga
œquali termino finietur, eruntque urbes in medio, & foris suburbana.
Et il faut également évaluer à mille pas les deux mille coudées
dont il est parlé dans Josué (III.4.) : c'étoit la distance qu'il devoit
y avoir entre l'Arche d'alliance & le peuple pendant la marche des
Israélites , & telle est l'origine du chemin sabbathique qui étoit de
mille pas ou de deux mille coudées communes. C'est à cette cou-
dée qu'il faut mesurer le lit de fer d'Og, Roi de Basan ou de la Ba-
tanée (Deuter. III. 1 1.) , qui avoit neuf coudées de longueur &
quatre de largeur ; il avoit de longueur 9 pieds de Roi & 7.56
pouces , & de largeur 4 pieds 3.36 pouces. C'est encore à cette
coudée qu'il faut évaluer la taille de Goliath (I. Reg. XVII.4.),
qui avoit de hauteur six coudées & un zéret, c'est-à-dire, 7 pieds
de Roi & # de pouce. Waserus (De Mens Hebra or. p. 2o.) pense
que les dimensions de l'Arche de Noé, la potence d'Aman , les
mesures du Palais du Bois du Liban , & les autres édifices domes-
tiques de Salomon, sont exprimées en coudées communes. Hy-
gin fait mention d'un pied en usage parmi les Romains, & employé
hors de l'Italie pour la mesure des terres : il le nomme pied de Dru-
sus, & dit qu'il contenoit treize pouces & demi du pied Romain ;
il étoit donc de même grandeur que le pygon. Ce pied de Drusus
étoit, suivant M. Fréret, celui dont on s'étoit servi pour mesu-
rer les terres du pays des Tongres, distribuées aux soldats Ro-
mains dans la Germanie inférieure, c'est-à-dire dans le Brabant.
- Il est facile de reconnoître que le pygon ou le pied de Drusus
a été en usage en plusieurs endroits de l'Europe ; on le retrouve
dans plusieurs Provinces & dans plusieurs Villes avec quelques légers
changemens en plus ou en moins. C'est le pied du Dauphiné, de
la Franche-Comté, des deux Perches, &c.; c'est le pied d'Aquilée,
de Bassano , de Bolzano , de Brescia , de Casal , de Chiozza ,
d'Inspruck, de Pesaro, de Trente, de Trevise , de Turin, d'U-
dine , de Venise, de Verone, de Vicence, d'Urbin ; de Bordeaux,
de Dole, de Grenoble , de Lyon, de Rouen, de Villefranche
en Beaujolois, peut-être de Paris , de Mâcon ; de la Brille en
Hollande; de Cracovie, de la Moravie, de Moscou & de la Rus-
sie. C'est le palme Rhinlandique.
Il se retrouve dans tout le Brabant , où Drusus en fit usage ,
dans la Flandre, dans la Hollande & ailleurs. Deux pieds de Dru-
sus font à peu près l'aune d'Aix-la-Chapelle , d'Alexandrette ,

[graphic]
[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »