Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

La mine Italique & Ptolémaique , autrement la livre Romaine &

[ocr errors]

12 onces Italiques, 18 onces Asiatiques mineures, 36 stateres ou sicles, 72 didrachmes, 75 drachmes Attiques , 84 drachmes de PaPyrius , 96 drachmes de Néron , 144 drachmes Asiatiques, 288 scripules , 45o oboles Attiques, 576 oboles, 864 lupins, 1728 siliques, 46o8 chalcos. La mine Attique & des Médecins valoit 1 ; mine Italique, 2 litres Asiatiques, 12 # onces Asiatiques majeures , 16 onces Attiques ou Italiques, 24 onces Asiatiques mineures , 48 stateres, 96 didrachmes , 1oo drachmes Attiques, 1 12 drachmes de Papyrius, 12 s drachmes de Néron, 192 drachmes Asiatiques , 384 scripules - 6co oboles Attiques, 768 oboles , 1 152 lupins, 23o4 siliques , & 6 144 chalcos. La mine Asiatique & Egyptienne, ou d'Alexandrie, valoit 1 # mine Attique, 1 # mine Italique, 2 # litres Asiatiques, 1 6 onces Asiatiques majeures, 2o onces Italiques, 3o onces Asiatiques mineures, 6o stateres ou sicles, 12o didrachmes , 125 drachmes Attiques , 14C> drachmes de Papyrius, 16o drachmes de Néron, 24o drachmes Asiatiques, 48o scripules, 75o oboles Attiques, 96o oboles, 144 o lupins, 288o siliques, 768o chalcos. , Cet excellent numéraire contient, comme on voit, les rapports de la plus grande partie des poids de l'antiquité, des Egyptiens, des peuples de l'Asie, des Grecs, & des Romains. Il y a près de deux mille ans qu'il est resté comme une énigme insoluble ; en effet il est très-embrouillé, & ce n'est qu'en l'étudiant qu'on vient à bout de le comprendre : il s'y trouve d'ailleurs des fautes & quel† manques d'une conformité parfaite avec l'exposé qu'on vient C VO1T. 1°. L'Auteur du premier Tarif dit (cap. II.) que la mine Attique & la mine Egyptienne sont chacune de seize onces , & que la mine italique est # vingt onces; mais il faut lire, la mine Egyptienne est de vingt onces italiques, comme on le voit dans Dioscoride, qui dit (cap. #.) que la mine d'Alexandrie est de 2o onces & de 16o drachmes. Il ne me paroît pas très-sûr, au reste, que la mine Egyptienne se divisât en seize onces, comme la mine Attique ; car je sais au contraire, par le témoignage d'un grand nombre d'Auteurs, qu'elle se divisoit en trente onces Asiatiques. 2°. On lit (cap. VI.) que la mine Attique contient 124 drach

[ocr errors][graphic]

|

mes, il faut lire 128 drachmes de Néron , comme on le voit (cap.
VII.) dans Cléopatre, & (cap. X. ) dans Dioscoride. Le Compi-
lateur , au même Chapitre ( VI. ) , conclut de ce que la litre
Egyptienne n'est que de 96 drachmes Asiatiques, que la mine Ita-
lique contient une livre & demie d'Egypte, ce qui est vrai ; mais
il conclut aussi delà que la mine Attique vaut une livre trois onces .
quatre drachmes d'Egypte , en quoi il n'a pas fait attention que
les drachmes dans lesquelles il a évalué la mine Attique ne sont
as des drachmes Asiatiques , mais des deniers de Néron : la con-
clusion qu'il tire manque donc de principe. Il ajoute que l'once
Italique étoit de sept drachmes ; elle contenoit en effet sept deniers
de Papyrius : il dit encore que l'once Attique valoit huit drach-
mes ; l'once Attique & l'once Italique étoient égales, & chacune
de sept drachmes de Papyrius, ou de huit drachmes de Néron.
On voit combien cet Auteur entendoit peu la matiere dont il
traitoit ; je ne dis pas Galien , car on pense que ce Tarif n'est
pas de lui.
3o. La litre Asiatique ou Egyptienne contenoit 96 drachmes
Asiatiques, & la mine Attique 1 oo drachmes Attiques. Cléopatre
confondant ces drachmes, & les supposant égales, en conclut que
la mine Attique est de douze onces & demie poids Egyptien ou
Asiatique; ce qui est bien éloigné de la vérité : car la mine Atti-
que valoit deux litres Egyptiennes. Ainsi les autres évaluations que
l'Auteur fait de la mine Attique en scrupules, en lupins , en ké-
rations & en chalcos sont également fausses. Je conviens néan-
moins qu'il y avoit une mine de la valeur de douze onces & demie
de la litre ou rotule , & cette mine est celle que nous appellerons
dans la suite mine talmudique ou grand argyre ; peut-être est-ce
de cette mine que parle l'Auteur.
4°. Le même Cléopatre , après avoir évalué la mine Ptolémaï-
que à 18 onces ou 144 drachmes poids d'Asie & d'Egypte, sup-
pose que ces drachmes sont chacune de trois scrupules, quoiqu'elles
n'en valussent que deux ; d'où il conclut mal-à-propos que la mine
Ptolémaïque contenoit 432 scripules, 864 oboles, 1296 lupins,
26 12 kérations , & 69 1 2 chalcos. -
5°. Cléopatre (cap. VII.) n'est pas d'accord avec lui-même en
donnant au lupin tantôt la valeur de 5 , chalcos, & tantôt celle
de 4 seulement ; ce qu'il fait encore ailleurs ( cap. VIII.).
6 . Cléopatre dit (cap. VIII.) que la mine Attique est de 12
onces; & sachant apparemment d'ailleurs que la mine Egyptienne -
ou la grande mine Asiatique valoit une mine Attique & un quart, - · · · · ·
il en infère (cap. IX. ) qu'il y a une mine de quinze onces : tel ' , | | |
est au moins le principe sur lequel je pense qu'il a établi cette - · · · · · · · · ·
définition. |

S'il reste quelques doutes sur la rectification que j'ai faite des - - ·
Tarifs qu'on trouve dans les Œuvres de Galien , j'espere qu'ils -
disparoîtront par les témoignages des autres Ecrivains dont je rap-
porterai les autorités. - | - -

Le Poëme de Rhemnius Fannius Palaemon, que d'autres attri- . . !
buent à Priscien, ne concerne que les poids Romains & Grecs ; -
il peut tenir lieu d'un grand nombre de recherches sur cette partie
des Poids de l'antiquité , mais on y rencontre aussi quelques dif-

ficultés. - |

Pondera Paeoniis veterum memorata libellis - - | !
- | | | ' - | -

|

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PrécédentContinuer »