Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors]

flamin- • • • • •

e,: ' l :

[graphic]
[ocr errors]

· savoir cinquante , on aura au quotient vingt onces Romaines pour

la valeur de la mine Egyptienne & Hébraïque, précisément comme l'ont évaluée les Auteurs de Galien. Mais S. Epiphane nous arrêteroit ici, si nous le trouvions plus exact ailleurs ; il l'est quelquefois, mais le plus souvent il nous trompe ; il dit que la mine Italique est de quarante stateres , de vingt onces ou d'une livre deux tiers. Ce n'est ici qu'une compilation de la même faute que nous avons déja vue dans un des Tarifs insérés dans les Œuvres de Galien , & qui est amplement réfutée par tout ce que nous avons dit. Nous rapporterons d'autres témoignages des Anciens pour confirmer de plus en plus que les rapports des poids que nous avons tirés de Galien, sont exacts ; nous les joindrons à l'article particulier de chaque espece de poids dans l'énumération plus étendue que nous allons en faire. Mais ce qui doit mettre le sceau de la conviction à tout ce systême, c'est la comparaison des poids anciens par le moyen des monnoies encore existantes aujourd'hui, & conservées avec soin dans les Cabinets des Savans & des Curieux,

[ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][graphic]

:

Ce mot grec plinthe signifie proprement une tuile ; mais en terme d'Architecte, le plinthe est un solide quarré qui entre dans la composition des colonnes des cinq ordres. IIA1y3 éta exprime un bataillon quarré; on ne peut donc pas douter que 7rAsy3toy, qui est un diminutif de 7Ao3 os , ne signifie un petit solide prismatique, ayant ses faces latérales rectangulaires, & que oui7rAv3 toy ne soit une lame prise dans un tel solide, c'est-à-dire, un parallélipipode, ayant ici six palestes de longueur, trois de largeur & un d'épaisseur, ce qui fait dix-huit palestes cubiques. Evaluons cette solidité en pouces du pied de Roi sur le palme du pied pythique, qui est celui de Delphes ; je la trouve de 2 14 pouces cubiques & un peu moins d'un dixieme. Supposant à présent que ces demi-plinthes étoient les uns d'or pur, & les autres également d'argent pur, les premiers donneront la valeur du talent de 56.6o livres poids de marc, ensorte que la grande mine Asiatique qui en sera déduite, se trouvera de 18.1 1 o onces de Paris. Les plinthes d'or blanc supposés de l'argent pur , ne donneroient pour le talent que 47.93 livres. C'est trop peu, & l'on en doit inférer que ce que l'Historien appelle de l'or blanc, est ici un alliage d'environ un quart d'or sur trois quarts d'argent ; car alors le talent qui en seroit déduit , vaudroit cinquante sept livres poids de marc. Chacun des plinthes d'or vaudroit au moins 18oooo liv., & chaque plinthe de l'alliage 54oco liv., en supposant décuple la proportion de l'or & de l'argent, comme elle l'étoit chez les Anciens ; ensorte que les 1 17 demi plinthes feroient de notre monnoie 6822ooo liv. Le second moyen que nous employons pour déterminer le rapport de la mine Asiatique aux poids de Paris, est le poids de ce que l'hémine Asiatique pouvoit contenir d'eau pure. Nous avons dit en parlant de ce vase qu'il avoit été imaginé pour servir d'étalon à la petite mine ou litre par sa continence en eau ; & comme il falloit deux & demie de ces petites mines pour faire la grande, nous en déduisons la grande mine de 1 8.234 onces de Faris en supposant que c'étoit de l'eau de pluie dont elle contenoit une livre, & de 18.398 en supposant qu'elle contenoit une livre d'eau de riviere. Le troisieme moyen est de la déduire de l'amphore Romaine qui contenoit 8o livres d'huile, on la trouve de 18.269 onces de Paris. Le quatrieme moyen est de la déduire encore de l'amphore Romaine

[graphic]
[graphic][graphic][graphic][graphic]
[ocr errors]

Vs aux drachmes Attiques les plus entieres, sans l'être parfaitement,

O o

[ocr errors][graphic][graphic]
« PrécédentContinuer »