Images de page
PDF
[ocr errors]

|

mée Dalila, les principaux Seigneurs ou les plus riches de la Nation vinrent la trouver pour l'engager à savoir de son mari d'où lui venoit sa force, & à le leur découvrir , lui promettant pour récompense de ce service , chacun une somme de mille cent argyres (Jud. XVI, 5.). On ne sait combien ils étoient de contri

[ocr errors]

qui valent 229 1 # livres.
· Le Roi David achete d'un Jébuséen nommé Arauna (II. Reg.
XXIV , 24.), une aire ou un petit terrein pour y dresser un
autel , avec les bœufs pour le sacrifice, le tout pour la somme de
cinquante sicles, faisant 1 o4 # livres tournois. Il y avoit sans doute
deux bœufs. Cette somme n'est point la valeur des choses ache-
tées, & cet exemple rentre dans le cas des deux premiers que
nous avons rapportés. Arauna , qui n'étoit point de la Nation
Juive, craint David , & offre de lui donner gratuitement non-seu-
lement le terrein en question, mais aussi les bœufs pour le sacri-
fice, le bois nécessaire , & une charette pour le transporter. David

[ocr errors]

de l'argent, parce qu'il ne veut pas faire au Seigneur une offrande qui ne lui coûte rien ; il lui donne cinquante sicles. Abraham (Gen. XXIII, t 6. ) acheta d'Ephron de Heth, pour une somme plus considérable, le champ avec la double caverne qui fut destinée à servir pour la sépulture de sa famille : il en donna quatre cens sicles , qui valent 833 # livres de notre monnoie.

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »