Images de page
PDF

|

[ocr errors]
[ocr errors]
[graphic]
[merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic]
[ocr errors]

| " - V -

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

par mois ? Par an, un pour cent seroit § par mois , un pour

cent , ce seIoit douze pour cent par an. L'intérêt paroît fort, mais

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors]
[merged small][ocr errors][merged small][ocr errors]

il peut avoir eu lieu en certaines circonstances. Supposant donc
que usurae centesima énonce des intérêts à douze pour cent par an,
on est porté à croire que les Romains auroient bien pu tirer gé-
néralement les intérêts d'une somme à tant pour cent par an , ou
par mois, en prenant pour base de tout leur calcul un centieme
ou la centieme partie de cent. Dans ce cas, il seroit très-probable
qu'ils auroient considéré comme un as, ou une unité, cette cen-
tieme partie, centesima usura , c'est-à-dire, que sur cent ils auroient
pris un, l'auroient appellé as, & qu'ils auroient divisé cet as en
douze onces, comme la livre & leurs autres entiers ; de maniere
que centesima usura signifiant un ou H pour cent , deunces usura

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

noies é sur le Prix des grains avant & après le Concile de Francfort,

::

[graphic]
[graphic]
« PrécédentContinuer »