Images de page
PDF

mois malades; ou vingt-quatre qui le soient quinze jours. La proportion des enfans qui naissent annuellement dans un pays au nombre de tous ses habitans, est de 1 à 26, 27 ou 28. Soixante-six familles ne donnent annuellement que dix enfans. La sixieme partie de toutes les femmes mariées, ou la douzieme partie de toutes celles qui ont treize ans passés, ou enfin la dix-huitieme partie de toutes les personnes du sexe , de quelque âge qu'elles soient, met tous les ans un enfant au monde. On ne peut compter , l'un portant l'autre, que quatre enfans, pour chaque couple marié, dans tout un pays ; encore est-ce trop pour les Villes ; car dix mariages n'y donnent que 35 enfans. La plupart des enfans naissent en Février & en Mars; & ceux qui viennent au monde dans les premiers trois mois de l'année, sont aussi les plus sains. Il naît 1o4 garçons contre 1oo filles; mais aussi il meurt plus de garçons en bas-âge : desorte que vers le temps de la puberté, le nombre des deux sexes se remet sur un pied égal. Sur 65 à 7o naissances, il n'y aura que deux enfans jumeaux. Sur 4o à 42 hommes, il en meurt annuellement un à la cam† un sur 32 dans les petites Villes ; un sur 28 à 3o dans es Villes médiocres ; & dans les grandes, un sur 24 à 28. Pour tout un pays, il faut calculer que de 32 , 34 à 36 habitans, la mort en emporte à peu près un tous les ans. Mais le sort des auvres Négres que l'on vend comme esclaves en Amérique, est ien plus triste : il en meurt annuellement la cinquieme partie, au moins à la Martinique. Le nombre des hommes qui meurent dans un pays, est à celui des femmes qui meurent, comme 27 à 25. En général on a observé que quand les femmes ont passé un certain nombre d'années, elles atteignent communément un âge plus avancé que les hommes. Les femmes mariées vivent plus long-temps que les femmes non mariées. · Les listes des morts ont montré qu'entre 1 15 personnes qui meurent, il ne se trouve qu'une femme morte en couche; & sur 4oo morts, il s'en trouvera une qui aura péri dans les douleurs de l'enfantement. Les mois de Mars, d'Août & de Septembre font ceux qui em† le plus de monde chez nous ; & c'est en Février , en ovembre & en Décembre qu'il en meurt le moins.

[ocr errors][merged small][ocr errors]

Sur cent enfans morts dans une année, on peut compter qu'il s'en trouve trois morts-nés : cependant cela différe beaucoup selon les pays. A Dresde, sur seize enfans qui naissent, il y en a un mort-né : en Suede , il n'y en a qu'un sur cinquante.

La proportion des enfans qui meurent durant l'enfantement, à ceux qui naissent, n'est pas tout-à-fait comme 1 à 2oo ; & de ceux

qui meurent durant les couches de la mere, pas tout-à-fait comme

2 à 2oo.
La moitié des enfans à qui on donne des nourrices, périt ;
tandis qu'il s'en faut de beaucoup qu'il ne meure le tiers de ceux
que les meres nourrissent elles-mêmes.
Cent enfans prendront la petite vérole naturelle ; de ce nom-
bre il en meurt communément huit, & jusqu'à vingt-cinq : mais
si on les fait inoculer, il en meurt à peine 1 sur 3oo. On a de
plus observé qu'il meurt plus de filles que de garçons de la petite
vérole naturelle.
De tous les habitans d'un pays, un quart demeure à l'ordinaire
dans les Villes , & trois quarts sont les Villages.
Si les hommes ne mouroient point, il y en auroit aujourd'hui
environ 173,ooo,ooo,ooo sur la terre.
On compte trois générations dans un siecle, parce que le nom-
bre des § d'un Pays ou d'une Ville est renouvellé à peu
près tous les 33 # ans.
En supposant ainsi trois générations par siecle, & que le monde
n'existe que depuis : 57oo ans, il n'y a eu que 171 générations
depuis la Création jusqu'à nous , 124 depuis le Déluge , & 53
depuis l'Ere chrétienne.
La moitié de ceux qui naissent, meurt avant l'âge de 17 ans ,
ensorte que ceux qui survivent à cette époque, du plus ou du
moins, jouissent d'un bonheur où la moitié du genre humain n'at-
teint pas.
Le nombre des morts est à ceux qui naissent , comme 1o à 12
ou 13 , desorte qu'il naît dans une Province chaque année 2 ou 3
dixiemes d'hommes plus qu'il n'en meurt, ce qui suppose que la
population croit dans le même rapport. A
Les femmes mariées sont à tout le sexe d'un pays comme 1 à
3 , & les hommes mariés sont à tous les mâles comme 3 à 5.
Les garçons au-dessus de 13 ans sont aux habitans d'un pays com-
me 4 à 33 , & les filles au-dessus de 13 ans sont aux mêmes habi-
tans comme 3 à 25.

[ocr errors]
[ocr errors]

3 en a que . , 7O "2 I OO anS. I - - - 4 I 4 5o - • I O I 3 • • • 45 # •-5 '* 5o # 1 o2 5 - . - 46 | 4o # 1 o3 U s I O • • • 44 # 4o E I O4 Une Perionne peut espérer de 3o 9 I o5 âgée de . I 5 vivre encore . 4 I # 2o T 1o6 2O • • • 38 # a>25 • • • 38 # 7 c# 1 o8 o - • . 3 2 # (D 3 3 : 4 -- I O9 3 5 - - - 29 7 3 cP I l O 4O - - - 26 # 3 1 I 1 45 • • • 23 3 I 1 2 5o • • • 2o # 3 I I 6 5 5 • • • I 7 2 I I 8 r 6o . . .. 14 # On a eu de nos jours des exem65 . . - I I # ples de personnes qui ont vécu I > A - > A 79 · · · o # jusqu'à l'âge de 152, 155, 164, # - - - 6 ; 1 69 , 172, & même 185 ans. En § · · · # # général, on vit plus long-tems 5 * " * 3 # dans les pays de montagnes que » . , 9o . .. : 2 dans les plaines. C'est à l'âge de 7 ans que, d'après ce cal- L'homme qui ne meurt point par inremcul de probabilités, il reste encore le plus pérance ou par accident, vit par tout 9o ou grand nombre d'années à vivre, I OQ aIlS•

o

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small]

-

C H A P I T R E I X. De la quantité de pain que produit une mesure de bled ; de la consommation par tête des habitans d'un Etat ; du salaire des Journaliers , de la dépense des particuliers

de moyenne condition.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »