Spiritualisme et progrès social, esquisses du temps présent

Couverture
Delloye, 1834 - 383 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 204 - Les phénomènes de la nature, soumis à des lois constantes, sont renfermés dans un cercle de révolutions toujours les mêmes. Tout renaît, tout périt; et dans ces générations successives, par lesquelles les végétaux et les animaux se reproduisent, le temps ne fait que ramener à chaque instant l'image de ce qu'il a fait disparaître.
Page 20 - Assurément il ya là de la logique, il ya une chaîne entre ce principe et ces conséquences. Vous parlez de bonheur pour l'homme, de progrès sans mesure, et vous n'admettez que la vie de la terre ; pour que votre promesse ne soit pas une dérision, il vous faut donc créer du temps , et le prodiguer libéralement aux générations , à la place de l'éternité à laquelle vous ne sauriez croire, et que vous effacez... Rêveur infortuné qui s'épanouit à l'idée d'une terrestre immortalité qu'il...
Page 181 - Mais elles ne contiennent pas l'homme tout entier. Après qu'il s'est engagé à la société , il lui reste la plus noble partie de lui-même, ces hautes facultés par lesquelles il s'élève à Dieu , à une vie future , à des biens inconnus dans un monde invisible.
Page 153 - De là vient que, par une prérogative particulière, non seulement chacun des hommes s'avance de jour en jour dans les sciences, mais que tous les hommes ensemble y font un continuel progrès à mesure que l'univers vieillit, parce que la même chose arrive dans la succession des hommes que dans les âges différents d'un particulier. De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée...
Page 207 - Sur des sociétés qui meurent sans cesse, une société vit sans cesse ; les hommes .tombent, l'homme reste debout, enrichi de tout ce que ses devanciers lui ont transmis, couronné de toutes les lumières, orné de tous les présents des âges; géant qui croît toujours, toujours, toujours, et dont le front, montant •dans les cieux, ne s'arrêtera qu'à la hauteur du trône de l'Éternel.
Page 341 - ... toutes les couleurs de son génie ; c'est ce jour sombre qu'il lance par jets dans les replis les plus mystérieux du cœur ; c'est cet art pénétrant avec lequel il en découvre et en met à nu les fibres les plus voilées. Byron ne plaît pas, il inspire un autre sentiment indéfinissable ; pareil à ces personnages hautains dont il a comme jeté en bronze les figures impérieuses, il a le don de graver sa propre empreinte , et de la laisser vive et effrayante dans les souvenirs dont il s'est...
Page 206 - ... social: la vérité religieuse, la vérité philosophique ou l'indépendance de l'esprit de l'homme, et la vérité politique ou la liberté. Je cherche à démontrer que l'espèce humaine suit une ligne progressive dans la civilisation, alors même qu'elle semble rétrograder.
Page 19 - ... emprisonnés librement , par leur propre volonté , dans les limites de cette vie d'un jour , par-delà laquelle ils ne pressentent rien que ce puisse être , ils voient tout leur avenir dans cette terre ; et alors , comme ils se plaisent à parer ce tombeau éternel , comme ils font l'apothéose de la vie , que de merveilles ils prodiguent à leur espérance ! Jusques-là que le plus éloquent parmi eux, ce même Condorcet, arrive à établir comme probable , qu'un jour la race humaine étant...
Page 81 - J'ai voulu peindre ce malaise général qui saisit les peuples dans ces jours, dont la mémoire est ensuite consacrée par des solennités publiques, dans ces jours de fin et de rénovation où les anciennes croyances sociales s'éteignent pour être remplacées par de nouvelles croyances , où une partie des hommes vit encore dans le passé, pendant que l'autre s'avance vers l'avenir.
Page 13 - Smith , qu'elle prévalût dans les écrits des économistes? Oui, qu'importait cela, puisque toute liberté ne peut sortir, que dénaturée, du creuset métaphysique où ils espéraient la former ; puisque la philosophie des sens, à laquelle ils frappaient, philosophie malheureuse, incompatible avec la liberté, n'avait produit encore qu'un publiciste conséquent, Hobbes, le théoricien du despotisme ? Et aussi, dès son origine, l'économie politique se fit remarquer par sa pente à se poser comme...

Informations bibliographiques