Bibliothèque de l'homme public; ou, Analyse raisonnée des principaux ouvrages françois et étrangers sur la politique en général: la législation, les finances, la police, l'agriculture & le commerce en particulier, & sur le droit naturel & public, Volumes 11 à 12

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 1 - État libre, et membre du souverain, quelque faible influence que puisse avoir ma voix dans les affaires publiques, le droit d'y voter suffit pour m'imposer le devoir de m'en instruire...
Page 197 - Se charger de tenir les grains à bon marché lorsqu'une mauvaise récolte les a rendus rares, c'est promettre au peuple une chose impossible, et se rendre responsable à ses yeux d'un mauvais succès inévitable.
Page 108 - On est surpris qu'il se trouve encore des laboureurs en France et que les disettes de blé ne se fassent pas sentir plus vivement et plus fréquemment... Lorsque 1 Avec la livre à 1 fr.
Page 241 - ... grandes choses; si je dis qu'il doit gouverner comme la nature, par des principes invariables et simples ; bien organiser l'ensemble , pour que les détails roulent d'eux-mêmes ; pour bien juger d'un seul ressort, regarder la machine entière; calculer l'influence de toutes les parties les unes sur les autres , et de chacune sur le tout ; saisir la multitude des rapports entre des intérêts qui...
Page 215 - Les marchés ne sont plus garnis ; on cherché à y .pourvoir par la contrainte ; quelques personnes en sont victimes ; le grand nombre échappe à la rigueur des loix. On a des preuves qu'il existe des manœuvres ; et dans l'attente qu'elles cessent , on fait acheter à l'étranger.
Page 195 - ... et en croyant soulager le peuple, il ne fait qu'assurer et aggraver ses malheurs. Les sacrifices faits par l'administration pour procurer ce bas prix momentané, sont une aumône faite aux riches au moins autant qu'aux pauvres, puisque les personnes aisées consomment, soit par elles-mêmes, soit par la dépense de leurs maisons, une très-grande quantité de grains.
Page 202 - ... dans l'état d'une libre circulation, a été, depuis plusieurs siècles, un objet de soins pénibles pour le gouvernement et de sollicitude pour la police, et que ces soins n'ont abouti qu'à en repousser entièrement le commerce.
Page 210 - ... conforme aux principes de la justice, puisque le droit de disposer à son gré des productions, que l'on a fait naître par ses avances et ses travaux, fait partie essentielle de la propriété; qu'elle seule...
Page 109 - Lorsque l'on voit d'un autre côté tant de terres devenues incultes, la plupart même de celles qui sont cultivées ne l'être qu'à demi, tant de peuples qui ont disparu des campagnes, tant de bourgs et villages détruits ou qui tombent en ruines tous les jours, une infinité de gens réduits...
Page 14 - ... des principes de raisonnement et de conviction. Le climat lui donne une délicatesse d'organes qui fait que tous, les objets lui causent une impression vive, mais momentanée, et bientôt effacée par une nouvelle impression. Il arrive de là , que la première attaque des Français (voici Machiavel) a quelque chose de fougueux et d'irrésistible; tous leurs esprits animaux sont en mouvement : vous diriez qu'ils ont une fureur convulsive. Ils font alors pour un instant des efforts audessus de...

Informations bibliographiques