Images de page
PDF
ePub

L'AURORE.
LYCISCAS, valet de chiens.
TROIS VALETS DE CHIens, chantants.
VALETS DE CHIENS, dansants.

PERSONNAGES DE LA COMÉDIE.

IPHITAS, prince d'Élide, père de la princesse.
LA PRINCESSE D'ÉLIDE
EURYALE, prince d'Ithaque.
ARISTOMÈNE, prince de Messène.
THÉOCLE, prince de Pyle.
AGLANTE, cousine de la princesse.
CYNTHIE, cousine de la princesse.
ARBATE, gouverneur du prince d'Ithaque.
PHILIS, suivante de la princesse.
MORON, plaisant de la princesse.
LYCAS, suivant d'Iphitas.

PERSONNAGES DES INTERMÈDES.

PREMIER INTERMÉDE.

MORON.
CHASSEURS, dansants.

SECOND INTERMEDE,

PHILIS.
MORON.
UN SATYRE, chantant.
SATYRES, dansants.

TROISIÈME INTERMÉDE:

PHILIS.
TIRCIS, berger chantant.
MORON.

QUATRIÈME INTERMÉD E.

LA PRINCESSE.
PHILIS.
CLIMÈNE.

CINQUIÈME INTERMÉD E.

BERGERS et BERGÈRES, chantants.
PERGERS et BERGÈRES, dansants,

La scène est en Élide.

PROLOGUE.

SCÈNE I.

L'AURORE; LYCISGAS ET PLUSIEURS AUTRES

DE CHIENS, endormis et couchés sur l'herbe.

VALETS

L'AUROR E chante. Quand l'amour à vos yeux offre un choix agréable,

Jeunes beautés, laissez-vous enflammer;
Moquez-vous d'affecter cet orgueil indomptable
Dont on vous dit qu'il est beau de s'armer :

Dans l'âge où l'on est aimable
Rien n'est si beau

que

d'aimer. Soupirez librement pour un amant fidèle,

Et bravez ceux qui voudroient vous blâmer. Un cæur tendre est aimable, et le nom de cruelle N'est pas un nom à se faire estimer:

Dans le temps où l'on est belle
Rien n'est si beau que d'aimer.'

SCENE IT.

LYCISCAS, ET PLUSIEURS VALETS DE CAIENS,

endormis ; TROIS VALETS DE CHIEX3, chantants, réveillés par le récit de l Aurore.

TOUS TROIS ENSEMBLE chantent. Hola! holà ! Debout, debout, debont. Pour la chasse ordonnée il faut préparer tout.

Holà ho! debout, vite debout.

PREMIER.

Jusqu'aux plus sombres lieux le jour se communique.

DEUXIÈME.
L'air sur les fleurs en perles se résout.

TROISIÈME.
Les rossignols commencent leur musique,
Et leurs petits concerts retentissent par-tout.

TOUS TROIS ENSEMBLE

Sus, sus, debout, vite debout.
(à Lyciscas endormi. )
Qu'est-ce ci , Lyciscas ? Quoi ! tu ronfles encore,
Toi, qui promettois tant de devancer l'aurore !

Allons, debout, vite debout.
Pour la chasse ordonnée il faut préparer tout.
Debout, vite debout ; dépêchons, ho, debout.

LYCISCAS, en s'éveillant. Par la morbleu! vous êtes de grands braillards, vous autres, et vous avez la gueule ouverte de bon matin.

« PrécédentContinuer »