Étude progressive de la langue française

Couverture
H. Holt & Company, 1881 - 288 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 223 - Non, monsieur. Tout ce qui n'est point prose est vers, et tout ce qui n'est point vers est prose.
Page 285 - Whitney's French Grammar. By WILLIAM D. WHITNEY, Professor in Yale University. 1-Jmo. 442 pp. Half roan. Whitney's Practical French. Taken from the author's larger Grammar, and supplemented by conversations and idiomatic phrases. By Professor WD WHITNEY.
Page 152 - Ils raisonnaient peu sur ces livres sacrés ; car leur théologie était toute en sentiment , comme celle de la nature , et leur morale toute en action , comme celle de l'Évangile. Ils n'avaient point de jours destinés aux plaisirs , et d'autres à la tristesse. Chaque jour était pour eux un jour de fête, et tout ce qui les environnait, un temple divin, où ils admiraient sans cesse une Intelligence infinie, toute-puissante et amie des hommes.
Page 212 - Je ne demande que du pain, Du pain, je ne suis pas gourmande, Ah ! ne me grondez pas, j'ai faim. N'allez pas croire que j'ignore Que dans ce monde, il faut souffrir ; Mais je suis si petite encore, Ah ne me laissez pas mourir. Donnez à la pauvre petite, Et pour vous comme elle priera ! Elle a faim ; donnez, donnez vite, Donnez, quelqu'un vous le rendra.
Page 247 - Qu'il ou qu'elle ait été, Que nous soyons, Que nous ayons été, Que vous soyez, Que vous ayez été, Qu'ils ou qu'elles soient.
Page 254 - J'ai rendu. Tu as rendu. Il a rendu. Nous avons rendu. Vous avez rendu. Ils ont rendu.
Page 211 - J'ai faim, ayez pitié de moi! Hier, c'était fête au village, À moi personne n'a songé; Chacun dansait sous le feuillage, Hélas! et je n'ai pas mangé. Pardonnez-moi si je demande; Je ne demande que du pain; Du pain, je ne suis pas gourmande, Ah!
Page 223 - Par ma foi, il ya plus de quarante ans que je dis de la prose, sans que j'en susse rien, et je vous suis le plus obligé du monde de m'avoir appris cela. Je voudrais donc lui mettre dans un billet: Belle marquise, vos beaux yeux me font mourir d'amour; mais je voudrais que cela fût mis d'une manière galante, que cela fût tourné gentiment.
Page 271 - Que je croie, que tu croies, qu'il croie, que nous croyions, que vous croyiez, qu'ils croient..
Page 113 - Monsieur . . . n'oubliez pas le facteur, s'il vous plaît . . . certant avec sa femme et sa fille.) Qu'est-ce qu'il faut lui donner à celui-là, dix sous ? ... MADAME PERRICHON. Quinze. HENRIETTE. Vingt. PERRICHON. Allons ... va pour vingt sous ! (Les lui donnant.) Tenez, mon garçon. LE FACTEUR.

Informations bibliographiques