Nouveau recueil des epigrammatistes françois, anciens et modernes: contenant ce qui s'est fait de plus excellent dans le genre de l'epigramme, du madrigal, du sonnet, du rondeau, & des petits contes en vers, depuis Marot jusqu'à present; avec la vie des auteurs ...

Couverture
Antoine Augustin Bruzen de La Martinière
Les frères Wetstein, 1720
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 77 - MA foi, c'est fait de moi ; car Isabeau M'a conjuré de lui faire un rondeau, Cela me met en une peine extrême. Quoi ! treize vers, huit en eau, cinq en ème ! Je lui ferais aussitôt un bateau.
Page 220 - Toi que l'amour fit par un crime, Et que l'honneur défait par un crime à son tour, Funeste ouvrage de l'amour, De l'honneur funeste victime...
Page 88 - Lors qu'Adam vit cette jeune beauté Faite pour lui d'une main immortelle, S'il l'aima fort, elle de son côté (Dont bien nous prend) ne lui fut pas cruelle.
Page 23 - UN Charlatan difoit en plein marché , Qu'il montreroit le Diable à tout le monde ; Si * n'y en eut , tant fut-il empêché , Qui ne courût pour voir l'efprit immonde. Lors une bourfe aflez large & profonde II leur déploye, & leur dit; gens de bien...
Page 58 - C'est où je serai des suivants De ce bon monarque de France, Qui fut le père des savants, En un siècle plein d'ignorance. . Dès que j'approcherai de lui, II voudra que je lui raconte Tout ce que tu fais aujourd'hui, Pour combler l'Espagne de honte.
Page 388 - Poursuivons ; les quatrains ne m'étonneront guère, Si du premier tercet je puis faire les frais. " Je commence au hasard, et si je ne m'abuse. Je n'ai pas commencé sans l'aveu de ma muse; Puisqu'on si peu de temps je m'en tire si net.
Page 371 - La cabale en dit force bien ; Depuis vingt ans on parle d'elle ; Dans six mois on n'en dira rien.
Page 282 - L'absence est à l'amour ce qu'est au feu le vent; « II éteint le petit, il allume le grand.
Page 67 - L'air devenoit serein et l'Olympe vermeil, Et l'amoureux Zéphir, affranchi du sommeil, Ressuscitait les fleurs d'une haleine féconde. L'Aurore déployoit l'or de sa tresse blonde, Et semoit de rubis le chemin du soleil; Enfin ce Dieu venoit au plus grand appareil Qu'il...
Page 77 - Faisons en huit, en invoquant Brodeau, Et puis mettons par quelque stratagème ; Ma foi, c'est fait. Si je pouvois encor de mon cerveau Tirer cinq vers, l'ouvrage seroit beau.

Informations bibliographiques