Nouvelles annales des voyages

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 225 - Je vais , pour faciliter cette comparaison , exposer en peu de mots quelques-uns des principaux termes d'analogie. Je rappellerai d'abord que le sel ammoniac (hydrochlorate d'ammoniaque), dont il se fait une si grande consommation en Europe , est presque toujours un produit de l'art. Une partie vient d'Egypte , où on l'extrait de la suie qui tapisse les huttes en terre des...
Page 454 - C'est ainsi que tu égares les esprits; nous sommes des profanateurs ! Je reconnais à ce discours l'agent des évêques, qui appellent les Russes pour nous asservir. Nomme tes complices. — D. Mes complices sont ma conscience et mon devoir, qui m'obligent de consoler les chrétiens et de les rendre dociles à vos 'lois. — A. Dis aux tiennes, chien de chrétien. — D. Ce nom fait ma gloire! — A. Tu portes une image de la Vierge, à laquelle il ya, dit-on, des prestiges attachés? — D. Dites...
Page 227 - ... en a assez fourni pour approvisionner amplement les ateliers et les apothicaireries de la Sicile. Quoique le sel ammoniac n'ait jamais été aussi abondant au Vésuve qu'à l'Etna, il n'est pas d'éruption, cependant, où sa présence n'ait été constatée ; en revanche, il s'en exhale sans cesse par les nombreux soupiraux de la fameuse solfatare de Pouzzoles.
Page 226 - Carrera rapporte que la lave vomie, en i635, par l'Etna, en a fourni des chargemens considérables , dont l'expédition à l'étranger a donné de grands bénéfices. Boccone et Borelli , qui étaient témoins de la fameuse éruption de 1669, et qui l'ont décrite, font mention de la prodigieuse quantité de sel ammoniac qui en est résulté , et de son embarquement pour différens ports d'Italie. Si on veut se reporter à des tems plus modernes , et si l'on consulte le savant géologue, M.
Page 226 - Ce sel n'existe , à l'état natif, dans aucun terrain , si ce n'est dans les volcans brûlans. On l'a plus particulièrement observé au Vésuve et à l'Etna, où, par son abondance , il est devenu, à diverses époques, un objet d'exploitation et de commerce. Il joue un très-grand rôle dans les vapeurs qui s'exhalent des cratères et des courans de lave de ces deux volcans. Facile à...
Page 224 - Les gens du pays recueillent aussi les eauxmères, qu'ils font bouillir dans des chaudières, et ils en retirent le sel ammoniac sous la forme de pains semblables à ceux de sel commun. Le nao-cha le plus blanc est réputé le meilleur. La nature de ce sel est très-pénétrante. On le tient suspendu dans une poêle au-dessus du feu, pour le rendre bien sec, et on y ajoute du gingembre pour le conserver. Exposé au froid, ou à l'humidité j il tombe en déliquescence et se perd.
Page 453 - ... connaissait son sort; et plus tranquille que le tyran qui savourait l'idée de répandre son sang, il leva vers moi ses yeux remplis de sérénité , comme pour me prendre à témoin de son heure suprême. Il la vit approcher , cette heure redoutable pour le méchant, avec le calme du juste. Il sentit sans frémir et sans se plaindre, les coups des bourreaux; et ses membres, traînés à travers les rues de Janina, montrèrent aux Grecs épouvantés les restes du dernier des capitaines de la...
Page 225 - Il ya encore quelques autres lieux où les Chinois placent des volcans, dont les Européens n'ont pas une connaissance précise. Bien des contrées, que ceux-ci n'ont pu visiter encore, ont été soigneusement décrites par ceux-là. En attendant que le génie des sciences y conduise des Pallas et des Humboldt, on ne saurait mieux faire que de tirer des (livres des Chinois ce que ces livres contiennent de relatif aux Sciences naturelles.
Page 226 - ... livres sur celle de 1780; que la lave de 1792 en a donné quelque peu, malgré les pluies qui ont accompagné son refroidissement ; et que celle de 1811 en a assez fourni pour approvisionner amplement les ateliers et les apothicaireries de la Sicile.
Page 227 - Rémusat vient de nous révéler l'existence , constituent deux solfatares analogues à celle de Pouzzoles, qui offrent probablement des dimensions encore plus vastes , et dans lesquelles le sel ammoniac est infiniment plus abondant. Je terminerai en faisant remarquer que la découverte de M. Abel...

Informations bibliographiques