Le roi Voltaire--sa jounesse--sa cour--ses ministres--son peuple--ses concuêtes--sa mort--son dieu--sa dynastie

Couverture
M. Lévy, 1858 - 436 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 170 - Rendez-moi l'âge des amours ; Au crépuscule de mes jours Rejoignez, s'il se peut, l'aurore. Des beaux lieux où le dieu du vin Avec l'Amour tient son empire, Le Temps, qui me prend par la main, M'avertit que je me retire. De son inflexible rigueur Tirons au moins quelque avantage : Qui n'a pas l'esprit de son âge De son âge a tout le malheur.
Page 351 - On n'a jamais employé tant d'esprit à vouloir nous rendre bêtes ; il prend envie de marcher à quatre pattes, quand on lit votre ouvrage. Cependant, comme il ya plus de soixante ans que j'en ai perdu l'habitude, je sens malheureusement qu'il m'est impossible de la reprendre, et je laisse cette allure naturelle я ceux qui en sont plus dignes que vous et moi.
Page 148 - Laissons à la belle jeunesse Ses folâtres emportements; Nous ne vivons que deux moments; Qu'il en soit un pour la sagesse.
Page 147 - Que tu changeais en ambroisie, Tu te livrais, dans ta folie, A l'amant heureux et trompé Qui t'avait consacré sa vie ? Le ciel ne te donnait alors Pour tout rang et pour tous trésors, Que les agréments de ton âge, Un cœur tendre, un esprit volage, Un sein d'albâtre, et de beaux yeux. Avec tant d'attraits précieux, Hélas! qui n'eût été friponne? Tu le fus, objet gracieux; Et (que l'Amour me le pardonne!) Tu sais que je t'en aimais mieux.
Page 367 - Le mourant ressuscite en apprenant cette grande nouvelle. Il embrasse bien tendrement M. de Lally. Il voit que le roi est le défenseur de la justice ; il mourra content.
Page 351 - Galilée le firent gémir dans les prisons, à soixante et dix ans, pour avoir connu le mouvement de la terre ; et ce qu'il ya de plus honteux, c'est qu'ils l'obligèrent à se rétracter. Dès que vos amis eurent commencé le Dictionnaire encyclopédique, ceux qui osèrent être leurs rivaux les traitèrent de déistes, d'athées, et même de jansénistes. Si j'osais me compter parmi ceux dont les travaux n'ont eu que la persécution pour récompense, je vous ferais voir...
Page 84 - Ne faut-il pas que l'humaine industrie L'aille ravir aux champs de l'Arabie? La porcelaine et la frêle beauté De cet émail à la Chine empâté...
Page 221 - Les Lettres Persanes eurent d'abord un débit si prodigieux, que les libraires mirent tout en usage pour en avoir des suites. Ils allaient tirer par la manche tous ceux qu'ils rencontraient : « Monsieur, disaient-ils, faites-moi des Lettres Persanes.
Page 54 - J'ai trouvé dans cet illustre Anglais toute l'érudition de son pays, et toute la politesse du nôtre. Je n'ai jamais entendu parler notre langue avec plus d'énergie et de justesse. Cet homme, qui a été toute sa vie plongé dans les plaisirs et dans les affaires, a trouvé pourtant le moyen de tout apprendre et de tout retenir.
Page 81 - Dans des jardins, des myrtes en berceaux; Je vois jaillir les bondissantes eaux. Mais du logis j'entends sortir le maître: Un char commode, avec grâces orné, Par deux chevaux rapidement traîné, Paraît aux yeux une maison roulante, Moitié dorée, et moitié transparente: Nonchalamment je l'y vois promené; De deux ressorts la liante souplesse Sur le pavé le porte avec mollesse.

Informations bibliographiques