Images de page
PDF
[ocr errors]
[ocr errors][merged small]

O N peut conclure de tout ce que nous venons de dire, que pour avoir une méthode qui soit encore plus parfaite que celle qui est en usage parmi les Geometres, on doit ajoûter deux ou trois regles aux cinq que nous avons proposées dans le Chapitre I I. De sorte que toutes ces regles se peuvent reduire à huit. Dont les deux premieres regardent les idées, & se peuvent rapporter à la premiere partie de cette Logique. La 3. & la 4. regardent les axiomes, & se peuvent rapporter à la 2. partie. La 5. & la 6. regardent les raisonnemens, & se peuvent rapporter à la 3. partie. . Et les deux derniers regardent l'ordre, & se peuvent rapporter à la 4. partie. Deux regles touchant les définitions. , r. Ne laisser aucun des termes un peu obscurs ou équivoques sans le définir. 2. Nemployer dans les définitions que des termer parfaitement connus, ou déja expliqués. Deux regles pour les axiomes. 3.Ne demander en axiome que des choses parfaitement évidentes. | 4 Recevoir pour évident ce qui n'a besoin que d'un peu d'attention pour être reconnu veritable. Deux regles pour les démonstrations. 5. Prouver toutes les propositions un peu obscures, en n'employant à leur preuve que les définitions qui auront précedé, & les axiomes qui au.

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]

|

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

« PrécédentContinuer »