Conseils aux jeunes filles

Couverture
H. Baudouin et Bigot, 1830 - 220 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 194 - Dieu, elle vous réconcilie avec le monde et avec vousmême. Une jeune personne qui entre dans le monde a une haute idée du bonheur qu'il lui prépare; elle cherche à la remplir ; c'est la source de ses inquiétudes: elle court après son idée, elle espère un bonheur parfait; c'est ce qui fait la légèreté et l'inconsistance.
Page 208 - II. i3 par terre , etc. La moindre gouvernante sait de nos jours , sur ces notions de politesse, tout ce qu'il faut enseigner à l'enfance. Quant à la politesse qui tient à la bienveillance , à la bonté du cœur, elle est le fruit d'une éducation soignée et réfléchie ; elle est de tous les pays et de tous les temps. Il est pourtant nécessaire de connaître et de pratiquer la première ; mais on ne fera le charme de la société qu'en étant pénétré des principes et de l'utilité de la...
Page 202 - C'est vouloir s'affranchir de la loi commune que de prétendre un bonheur constant. Les personnes qui vous paraissent les plus heureuses, si vous aviez compté avec leur fortune, ou avec leur coeur, ne vous le paraîtraient guère131.
Page 195 - ... c'est la source de ses inquiétudes: elle court après son idée, elle espère un bonheur parfait; c'est ce qui fait la légèreté et l'inconstance. Les plaisirs du monde sont trompeurs; ils promettent plus qu'ils ne donnent; ils nous inquiètent dans leur recherche, ne nous satisfont point dans leur possession, et nous désespèrent dans leur perte. Pour fixer vos désirs, pensez que vous ne trouverez point hors de vous de bonheur solide ni durable. Les honneurs et les richesses ne se font...
Page 117 - L'économie , le soin de ne faire aucune dépense pour soi , de retenir même son mari sur les dépenses inutiles, quand c'est pour sa femme qu'il veut les faire, est encore un devoir indispensable. Croyez que ces soins importent à la personne qui veut toujours être aimée , toujours être estimée de l'homme auquel son sort est uni pour la vie. La qualité la plus essentielle dans une femme est la douceur et l'égalité de caractère. Ne l'oubliez jamais ; il n'ya pas un seul homme qui soutienne...
Page 191 - Les moyens de réussir dans le monde se composent donc d'une bienveillance, d'une indulgence, qui dénotent la bouté de l'âme, et d'une attention scrupuleuse à remplir tous les devoirs de la société. Une jeune femme à laquelle on trouve vraiment de l'esprit et de l'instruction sans qu'elle ait cherché à le faire remarquer, de l'agrément dans ses manières sans affectation, du goût dans sa parure sans coquetterie et sur-tout sans indécence, de la gaieté sans étourderie, du calme sans...
Page 178 - Il ya aussi de la dureté à se montrer heureux à la vue de certains malheurs. Il ne faut que du monde pour polir les manières ; mais il faut beaucoup de délicatesse pour faire passer la politesse jusqu'à l'esprit. Avec une politesse fine et délicate, on vous passe bien des défauts, et on étend vos bonnes qualités. Ceux qui manquent de manières ont plus besoin de qualités solides, et leur réputation se forme lentement. Enfin la politesse coûte peu et rend beaucoup.
Page 195 - ... fait disparaître. Avant que de les avoir goûtés, vous pouvez vous en passer; au lieu que la possession vous a rendu nécessaire ce qui était superflu: vous êtes plus mal à votre aise que vous n'étiez devant; en les possédant, vous vous y accoutumez; et en les perdant, ils vous laissent du vide et du besoin. Ce qui se fait sentir, c'est le passage d'un état à un autre; c'est l'intervalle d'un temps malheureux à un temps heureux. Dès que l'habitude est formée, le sentiment du plaisir...
Page 191 - ... pour politesse. M. de Montcrif a écrit sur l'art et les moyens de plaire ; une seule de ses phrases vaut tout son livre , et c'est celle-ci : « Le moyen le plus sûr de plaire est » l'oubli constant et presque total de » soi-même pour ne s'occuper que des » autres. » Les moyens de réussir dans le monde se composent donc d'une bienveillance, d'une indulgence qui dénotent la bonté de l'âme , et d'une attention scrupuleuse à remplir tous les devoirs de la société. Une jeune femme à...
Page 36 - Voulez-vous, ma fille , vous préserver pour jamais du malheur d'avoir part aux suites funestes de la calomnie : ne vous en rapportez qu'à vos propres yeux , et ne vous fiez jamais à ce qu'on vous redira. Nos yeux sont toujours à nous , nos oreilles appartiennent aux autres : le premier de ces deux organes ne peut jamais...

Informations bibliographiques