C'était mieux avant: 250 coups de gueule sur la France d'aujourd'hui

Couverture
Flammarion, 2010 - 478 pages
Où trouver tout, n'importe quoi et plus si affinités depuis la fin du catalogue Manufrance ? Quand auront disparu les gardiens de phare, les concierges et les petits artisans, aurons-nous gagné au change ? Ecoles, bistrots, églises : on ferme. Nos villages deviendront-ils des déserts ? Le pays vivait de son agriculture : pourquoi les paysans en meurent-ils aujourd'hui ? La Poste et la SNCF étaient notre fierté : qui donc les a naufragées ? Est-ce un réel progrès que tant d'enfants ne sachent plus ni lire, ni écrire, ni compter à l'entrée en sixième ? Ils imposaient autorité et discipline : les parents d'hier étaient-ils pour autant des tortionnaires ? Nos sportifs récoltaient des médailles, pourquoi ne gagnent-ils plus que du fric ? Quand la politique fait bling-bling, on s'interroge : de Gaulle aurait-il épousé un top-model ? Léon Blum, qui n'avait pas de Rolex, a-t-il raté sa vie ? Louise Michel et Jean Jaurès méritaient-ils d'avoir Ségolène et Jack comme héritiers ? A quoi sert l'Académie française si elle ne dénonce pas un président qui massacre notre langue ? La politesse et le respect étaient-ils des valeurs moins sûres que la grossièreté et le je-m'en-foutisme actuels ? La télé d'hier se montrait-elle stupide quand elle ne confondait pas " vulgariser " avec " vulgarité " ?

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Vieux con ou de lusage immodéré de la nostalgie
11
Académie française
30
Accordéon
37
Droits d'auteur

177 autres sections non affichées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Informations bibliographiques