Histoire de l'esclavage dans l'antiquité, Volume 1

Couverture
L'imprimerie royale, 1847 - 1071 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Fréquemment cités

Page 257 - Les autres animaux ne peuvent pas même comprendre la raison, ils obéissent à leurs sensations. Au reste, l'utilité des animaux privés; et celle des esclaves sont à peu près les mêmes : les uns comme les autres nous aident, par le secours de leurs forces corporelles, à satisfaire les besoins
Page 325 - art ou science, toutes les occupations qui sont inutiles à former le corps, l'âme ou l'esprit d'un homme libre aux actes et à la pratique de la vertu. On donne aussi le même nom à tous les métiers qui peuvent déformer le corps, et à tous les labeurs dont un salaire est le prix
Page 5 - l'Académie des sciences morales et politiques avait mis au concours cette double question : « i " Par quelles causes l'esclavage ancien at-il été aboli ? « 2° A quelle époque cet esclavage ayant entièrement cessé « dans l'Europe occidentale, n'est-il resté que la servitude de la « glèbe ? • Le prix fut décerné, en i83g, au
Page 5 - institution dans le monde, et y faire la part distincte des influences de races, de pays et de temps. C'est pourquoi nos trois volumes font trois parties. Les deux premières présentent, dans un ordre analogue, les origines, les conditions et les effets de l'esclavage, i
Page 243 - L'affranchissement établissait donc une condition moyenne entre l'esclave et le citoyen. Il tirait plutôt de la servitude qu'il n'élevait à la pleine liberté 2 . L'esclave libéré pouvait bien dépouiller les insignes de l'esclavage, laisser croître ses cheveux 3 , allonger son nom sous une forme plus noble : un Stéphanus s'appelait Philostéphanus; Tromès, le père d'Eschine,
Page 299 - plus conforme au vil caractère d'un esclave, a dit Lucien, que de nourrir en secret sa colère, d'accroître sa haine en la renfermant dans son sein, de -receler un sentiment dans son cœur et d'en proférer un autre, déjouer, sous un visage qui respire la gaieté de la comédie, une tragédie pleine de tristesse et de douleur
Page 141 - DU PRIX DES ESCLAVES. Le rapide aperçu que nous venons de présenter des fonctions diverses de l'esclavage nous permet d'aborder deux questions nouvelles : le prix des esclaves et leur nombre tant dans la Grèce eu général que dans Athènes en particulier. Deux hommes placés à la tête de la science en Allemagne et en France,
Page 42 - aux honneurs d'une hospitalité royale 5 . Entre les classes des artisans et des guerriers, il n'y avait pas de séparation absolue : le fils de l'ouvrier qui avait construit le vaisseau de Paris combat parmi les Troyens et meurt chanté par le poëte à l'égal d'un héros °; et, d'un autre côté, 1 Des mariniers faisaient métier de transporter les passagers
Page 316 - et Socrate lui-même quittait la querelleuse Xantippe pour entendre Aspasie 3 . Mais les disciples qu'il amenait avec lui imitaient-ils sa continence? Nous avons dit quels noms figurent dans ce honteux catalogue d'Athénée. On y retrouve Platon, et l'épigramme qu'on lui prêtait sur la belle Archéanasse ; Aristote, avec le fils qu'il eut d'Herpyllis la courtisane
Page 21 - . On lui permettait de goûter aux fruits de son travail. Cette loi, que nous avons trouvée dans Job, n'est pas même appliquée à l'esclave par Moïse; mais combien n'est-elle pas plus expressive sous cette forme détournée : • Tu ne muselleras pas le bœuf qui foule le blé dans ton aire, Non ligabis os bovis terentis

Informations bibliographiques