Images de page
PDF
[merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][subsumed][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

L'affaire que j'ai à vous dire, c'est que j'ai envie de me marier avec une sille qui est jeune et belle. Je l'aime fort, etje l'ai demandée à son pere; mais comme j'appréhende... P AN c R A c E dit en méme temps, sans écouter - Sganarelle : La parole a été donnée à l'homme pour expliquer ses pensées ; et tout ainsi que les pensées sont les portraits des choses, de même ros paroles sont-elles les portraits de nos pensées. (Sganarelle impatienté serme la bouche du docteur avec sa main à plusieurs reprises; et le docteur continue de parler d'abord que Sganarelle óte sa main.) Mais ces portraits different des autres portraits en ce . que les autres portraits sont distingués par-tout de leurs originaux, et que la parole enferme en soi son original , puisqu'elle n'est autre chose que la pensée expliquée par un signe extérieur; d'où vient que ceux qui pemsent bien sont aussi ceux qui parlent le mieux. Expliquez-moi donc votre pensée par la parole, qui est le plus intelligible de tous les signes. s CAN A R E LLE pousse le docteur dans sa maison, et tire la porte pour l'empécher de sortir. Peste de l'homme ! P A N C RA c E, au-dedans de sa maison. Oui, la parole est animi index et speculum. C'est le truchement du cœur, c'est l'image de I'ame. (1l monte à la fenétre, et continue.) C'est un miroir qui nous présente naïvement les secrets les plus aroanes de nos individus ; et, puisque vous avez la faculté de ratiociner et de parler tout ensemble, à quoi tient-il que vous ne vous serviez de la parole pour me faire entendre votre pensée ?

[graphic]
[graphic]
[ocr errors]

Quel diable de babillard !

F A N c R A c E, en rentrant sur le théâtre, Homme de lettres, homme d'érudition. .. S G A N A R E L L E. Encore ! To A N C R A C E. Homme de suffisance, homme de capacité ; ( s'en allant) homme consommé dans toutes les sciences, - naturelles, morales et politiques; (revenant) homme savant, savantissime, per omnes modos et casus ; (s'en allant ) homme qui possede, superlativè, fable, mythologie et histoire, (revenant ) grammaire, poésie, rhétorique, dialectique et sophistique, (s'en allant) mathématiques, arithmétique, optique, onirocritique, physique et métaphysique, ( revenant cosmométrie, géométrie , architecture, spéculoire et spéculatoire, (s'en allant ) médecine, astronomie, astrologie, physionomie, métoposcopie, chiromancie, géomancie, etc.

[ocr errors]

Au diable les savants qui ne veulent point écouter les gens ! On me l'avoit bien dit que son maître Aristote n'étoit rien qu'un bavard. Il faut que j'aille trouver l'autre; peut-être qu'il sera plus posé et plus raisonnable. Holà !

[ocr errors][ocr errors]
« PrécédentContinuer »