Images de page
PDF
ePub

l'Ex-libris des Capucins de Zug (Suisse) décrit et reproduit dans l'ouvrage du pasteur L. Gerster: DIE Quid Valour

[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

Banneau.Ph...

SCHWEIZERISCHEN BIBLIOTHEKZEICHEN... Kappelen. CT. Berne, 1898, in-4°, dont nous donnons la reproduction.

L.-A.-A. D'AFFRY

COLONEL GÉNÉRAL DES GARDES SUISSES

la

Le volume portant les armes dont nous donnons la reproduction est intéressant tout autant par

personnalité de son propriétaire que par son contenu: c'est un beau manuscrit, relié en maroquin rouge de l'époque, ayant à l'intérieur la date de 1775. Il porte ce titre que

હૈ nous reproduisons en entier :

ÉTAT GÉNÉRAL des officiers Suisses au service du Roi, suivant leur rang dans chaque régiment au 1er Avril 1775, avec leur ancienneté, le lieu de leur naissance, leur traitement, les grades, dignités, pensions et gratifications annuelles dont ils jouissent ; un État de toutes les compagnies de fusiliers qui forment actuellement les onze Régiments Suisses ; une Table du nombre des officiers de chaque canton ou pays allié de la Suisse ; une note sur l' Origine du Régiment des Gardes Suisses, une Table chronologique des Colonels Généraux des Suisses et Grisons, et une note sur les Prérogatives de cette charge, le tout précédé du Tableau Général de la Suisse et de l'énumération des Alliances de la France avec le Corps Helvétique.

Les armoiries que nous reproduisons ici avec leurs dimensions exactes doivent se décrire : « Chevronné d'argent et de sable de six pièces, casque taré de face supportant une couronne de comte de laquelle sort un

))

bonnet albanais surmonté de trois plumes ou panaches recourbés. » Ce sont bien les armes de la famille d'Affry (Suisse, Fribourg) que l'on trouve aussi décrites : d'argent à trois chevrons de sable, casque couronné, cimier

, un bonnet pyramidal aux armes de l'écu, panaché de

[graphic][ocr errors]

plumes d'autruche d'argent et de sable (Rietstap). Ce cimier absolument semblable à celui de notre reproduction se voit identiquement représenté dans l'Armorial du Pays de Vaud, par le colonel de Mandrot, ce qui ne laisse aucun doute sur l'attribution au colonel général des Gardes Suisses.

D'après la continuation de l'Histoire des grands officiers de la Couronne du P. Anselme, par P. Potier de

COMTE D'AFFRY

7 Courcy, tome IX, première partie, page 891, LouisAuguste-Augustin, comte d'Affry, seigneur de SaintBarthélemy et de Brétigny, paroisse d’Assens au pays de Vaud, né à Versailles le 28 août 1713, maréchal de camp au service de France en 1748, ambassadeur près des Provinces Unies en 1755, lieutenant général en 1758, colonel des Gardes Suisses en 1767, mort à son château de Saint-Barthélemy le 10 juin 1793, et inhumé à Saint-Germain d’Assens, était fils unique de François, comte d'Aflry, lieutenant général au service de France, tué à la bataille de Guastalla en 1734 et de Marie-Madeleine-Alexie de Diesbach.

On pourrait peut-être s'étonner de ne pas voir figurer les Colliers des Ordres sur le fer de reliure, mais cela provient de ce que le comte d'Affry n'en fut nommé chevalier que dans la promotion de janvier 1784 alors que le manuscrit a été exécuté en 1775.

FER DE RELIURE

DE

AGAR DE MERCUEZ

COMTE DE MOSBOURG

Quoique relativement récente cette petite marque dont nous donnons ci-dessous la reproduction exacte mérite qu'on l'examine par suite des particularités qu'elle présente.

1o- Étant un véritable fer de reliure, elle peut donc

[graphic][subsumed][ocr errors]

être ou bien appliquée directement sur les plats des livres, ou bien imprimée en or sur des disques soit de peau soit de papier et peut être collée dans l'intérieur, pouvant ainsi servir et comme super-libris et comme ex-libris selon le cas.

2o

[ocr errors]

Malgré sa forme héraldique, ce n'est pas le blason complet de la famille Agar de Mercuez de Mosbourg; ce n'en est que la première partition représentée dans un écusson de style français, posé lui-même

« PrécédentContinuer »