Images de page
PDF
ePub

4. Enfin, on a encore assujetti le verbe à d'autres inflexions pour marquer si l'affirmation est absolue, indéterminée, conditionnelle, dépendante ou commandée. De là les modes.

Nous allons développer complétement ces particularités relatives au verbe.

II.

Le verbe Être se trouve-t-il renfermé dans tous les autres verbes.

Si nous consultons les plus célèbres grammairiens, nous voyons qu'ils s'accordent tous à ne reconnaître qu'un seul verbe dans la langue française; c'est le verbe ÊTRE.

Quand il signifie absolument exister, il est verbe substantif, c'est-à-dire qu'il subsiste par lui-même sans le secours d'aucun autre mot.

Celui qui est m'a envoyé.

(Écriture sainte.)

J'aime mieux n'être plus que de vivre avili.

(THOMAS.) Il y a quarante ans que je n'étais pas.

(LA BRUYÈRE.)

Je pense, donc je suis.

(LA BRUYÈRE.)

Dans ces exemples, le verbe étre exprime l'existence d'une manière complète , indépendante, absolue.

Mais lorsqu'il ne se présente plus sous la forme simple, lorsqu'il cesse d’être visible et de se faire entendre, comme dans AIMER, RENDRE, il devient verbe adjectif, parce qu'il se trouve ajouté à un mot qui renferme une idée de QUALIFICATION : aimer est pour étre aimant, rendre est pour être rendant,

l'analyse de quelques verbes va compléter cette définition.

[blocks in formation]

Cette analyse, qu'on trouvera peut-être fastidieuse, est le résultat du principe qui ne reconnaît que le verbe étre dans la langue française. Mais comme ce verbe répété à tous moments, aurait rendu le discours monotone et insupportable, l'homme, qui a toujours regardé l'harmonie comme la première loi du langage , créa des verbes où sont exprimées en un seul mot toutes les nuances que le verbe étre et l'adjectif exprimeraient aussi bien. Comparez les exemples de l'une et de l'autre colonne, et vous verrez que la pensée n'a souffert aucune altération, quoiqu'elle soit écrite moins élégamment. Ainsi, tous les verbes adjectifs sont, pour ainsi dire, formés de deux éléments distincts : du verbe étre et d'un adjectif. Quelle que soit la nature du verbe, quels que soient le mode, le temps et la personne, en faisant l'analyse logique, on retrouvera partout le verbe étre.

III.

Des différentes espèces de verbes adjectifs.

Nous venons de voir que le verbe sert à marquer l'affirmation et l'existence; mais, outre ces définitions générales, on a reconnu que le verbe adjectif exprime principalement l’ACTION.

De là cinq espèces de verbes qui sont :

[merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

observer que

Telles sont les cinq sortes de verbes que nous allons expliquer; mais auparavant nous ferons

les actions qu'ils expriment, peuvent être soit physiques, soit morales. J'appelle actions physiques, dit Bescher, celles qui se font avec mouvement: je vais , je viens , je cours, je frappe. J'entends par actions morales celles qui ont lieu sans manifestation apparente : je pense , je médite, je réfléchis, je désire.

ACTIONS PHYSIQUES.
L'acier coupe LE BOIS QUE déchiraient les coins.

(DELILLE.)

ACTIONS MORALES.
Pour bien juger LES GRANDS, il faut vivre avec eux

(L'abbé AUBERT.)

Coupe, déchiraient sont des actions physiques, puisqu'elles se font avec mouvement en qu'elles frappent les regards.

Juger, vivre sont des actions morales, car elles existent sans manifestation apparente.

Cette distinction est très-essentielle, elle aide puissamment à reconnaître les cinq espèces de verbes.

IV.

Du verbe actif.

Le verbe actif exprime une action que l'on fait directement sur un être.
Le tigre déchire SA PROIE.

1

Le fer qui tranche tout n'est qu'un moyen vulgaire. (CHATEAUBRIAND.)

(CASIMIR-DELAVIGNE.) L'action ne frappe pas toujours les regards, comme dans l'exemple le tigre déchire sa proie. Néanmoins, dès qu'elle retombe sur une personne ou sur une chose, elle existe réellement et le verbe est actif. On perd tous ses amis en perdant tout son bien.

La fraise vermeille embaume les gazons.

1 (DESTOUCHES.)

(CASTEL.) Les verbes perd, embaume sont aussi bien des verbes actifs que ceux des exemples qui précèdent, car ils marquent comme eux une action qui retombe sur un être; et cet être qui reçoit l'action se nomme complément direct ou régime direct (1).

Guide au moyen duquel on reconnait rapidement tous les verbes actifs. Lorsqu’un verbe est actif, on peut placer après lui l'expression quelqu'un (pour les personnes) ou l'expression quelque chose (pour les objets). On perd tous ses amis en perdant tout son bien , dites : On perd quelqu'un (ses amis) en perdant quelque chose (tout son bien).

Les exemples qui suivent vont compléter ce que nous venons de dire relativement au verbe actif.

[blocks in formation]

V.

Du verbe passif.

Le verbe passif marque une action reçue par le sujet : LES CAMPAGNES ont été ravagées PAR LA PLUIE (Académie). Le sujet CAMPAGNES a reçu l'action, c'est pourquoi ont été ravagées est un verbe passif.

Le verbe passif est le contraire du verbe actif, car le verbe actif présente le sujet comme faisant une action qui retombe sur un complément direct , au lieu que le verbe passif présente le sujet comme recevant l'action.

[blocks in formation]

La colombe attendrit les échos des forêts.

Les échos des forêts sont attendris par la colombe.

(DELILLE.) Ces exemples, placés en opposition, expriment absolument la même idée sous deux formes différentes. Le substantif échos, complément direct du verbe actif ATTENDRIT, devient le sujet du verbe passif SONT ATTENDRIS ; il est donc évident que tout verbe actif a un passif, et que tout verbe passif a son actif :

On aime à deviner LES AUTRES, mais on n'aime pas à être deviné. (LA ROCHEFOUCAULD.) Sont exceptés : 1° Le verbe avoir, qui n'a pas de passif puisqu'on ne dit pas il est eu , nous sommes eus.

2° Les verbes neutres obéir, répondre, que l'on emploie sous la forme passive : je veux étre obéi; cette lettre n'a pas été répondue, bien qu'on ne puisse pas dire activement : j'obéis quelqu'un, je réponds une lettre.

Nous allons terminer ce paragraphe par l'analyse de quelques exemples.

[blocks in formation]

Tous les biens sont mélés et chacun a sa peine.

L'action du verbe sont mêlés est soufferte par le sujet tous

. (Boissy.)

les biens; c'est pourquoi le verbe est passif. N. B. Plusieurs grammairiens , parmi lesquels se trouve le savant Lemare, ne reconnaissent pas de verbes passifs en français. Ce qu'on nommait verbes passifs, dit Bescher, n'est autre chose qu’un adjectif construit avec étre dans tous ses temps et modes. Ce grammairien parle du verbe passif comme d'une chose oubliée depuis long-temps; néanmoins Noël et Chapsal, Boniface, Girault-Duvivier, etc., ne sont pas de son avis le moins du monde, et M. Landais, dans sa grammaire, conseille avec raison de maintenir la distinction des verbes passifs, afin de faciliter l'intelligence de ces verbes, dans les langues où ils ont des formes particulières.

VI.

Du verbe neutre.

Le verbe NEUTRE exprime une action qui ne sort pas du sujet, ou une action qui tombe indirectement sur un étre que l'on nomme complément indirect ou régime indirect.

ACTION QUI NE SORT PAS DU SUJET.
Quel moyen de ne pas courir où TOUS LES AUTRES courent!

(LA BRUYÈRE.)

ACTION QUI PASSE SUR UN COMPLÉMENT INDIRECT. Cotin peut-il nous nuire? (Nuire à nous?)

(BOILEAU.) La préposition à empêche que l'action ne soit directe.

On voit que la préposition peut être renfermée dans le complément indirect.

Courent marque une action qui ne sort pas du sujet ; ainsi ce verbe est neutre.

OBSERVATION.

Le verbe neutre, comme le verbe actif, marque une action faite par le sujet; mais l'action du verbe actif tombe directement sur un étre, tandis que celle du verbe neutre ne sort pas du sujet, ou n'aboutit vers l'objet qu'à l'aide d'une préposition, c'est-à-dire indirectement; d'où l'on peut poser en principe que le verbe neutre n'a jamais de complément direct.

A cette observation, nous ajouterons qu'on ne pourrait placer les expressions quelqu'un, quelque chose après un verbe neutre; ce guide matériel ne convient absolument qu'aux verbes actifs.

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

Le verbe neutre peut-il s'employer activement, et le verbe actif, neutralement.

Un fait incontestable, c'est qu'il y a des verbes neutres qui se présentent sous la forme active, et des verbes actifs qui se présentent sous la forme neutre.

Bossuet a dit : Courir des PĖRILS, des DANGERS; et Voltaire, Il n'y a que les pandus qui sachent aimer.

gens peu ré

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »