Images de page
PDF
ePub
[ocr errors][merged small]

ALCESTE, amant de Céliméne.
PHILINT E, ami d'Alceste.
ORONTE, amant de Céliméne.
CÉLIMÉNE.
ELIANTE, cousine de Céliméne
ARSINO É, amie de Céliméne.

A CASTE,
CLITA NDRE,
B A 3 QU E, valet de Céliméne.
UN GARDE de la maréchauffée de France.
DU BOIS, valet d'Alceste.

} marquis.

La SCENE eft à Paris dans la maison de Céliméne.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][merged small]

ALCESTE s, in Love with Celimene.
PHILINTE S, Friend to Alceftes.
ORONTE s, in Love with Celimene.
CE LI MEN E, in Love with Alcesteso,
ELIANTE, Cousin to Celimene.
ARSIN 0.2, Friend to Celimene.
ACAST ES,
CLIT AN DER
BASQUE, Servant to Celimene.
A GUARD of the Court of the Mareschals of France..
Du Bois, Servant to Alceftes.

SCENE, PARIS in Celimene's House.

AS

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small]

PHILINT E.
U'est-ce donc ? Qu'avez-vous ?
ALCESTE affis.) Laissez-moi, je vous

prie.
PHILINTE. Mais encor, dites-moi

quelle bizarrerie .. Alceste. Laissez-moi là, vous dis-je,

& courez vous cacher. PHILINTE. Mais on entend les gens au moins fans

fe fâcher. ALCESTE. Moi, je veux me fâcher, & ne veux point

entendre. Philinte. Dans vos brusques chagrins je ne puis

vous comprendre; Et, quoiqu'amis enfin, je suis tout des premiers ... - Alceste se levant brusquement.] Moi, votre ami ?

Rayez cela de vos papiers.
J'ai fait jusques ici profession de l'être;
Mais, après ce qu'en vous je viens de voir paroître,
Je vous déclare net que je ne le suis plus,
Et ne veux nulle place en des cœurs corrompus.

PHILINTE. Je suis donc bien coupable, Alceste, à votre compte ?

ALCESTE.

[ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small]

PHILINI E s.
Hat's the Matter? What ails you?

Alcestes sitting. ] Pray leave me.

W

PHILINTES. But once more tell me, what Whim

ALCESTEs. Leave me, I say, and go.

felf. PHILINTES. But you might hear People at least, without being angry.

Alcestes. I will be angry, and I won't hear..

hide your

PHILINTES. I can't comprehend you in your hafty Humours; and in short, tho' a Friend, I am one of the first

Alcestes rising haftily.] I, your Friend? Strike that out o' your Books. I have hitherto profess’d my self to be so; but after what I have now discover'd in you, I flatly declare to you that I am so no longer ; I'll have no place in corrupt Hearts.

PHILINTES, I am guilty then, Alceftes, in your ACcount.

ALCESTES

Alceste. Allez, vous devriez mourir de pure honte;
Une telle action ne sçauroit s'excuser,
Et tout homme d'honneur s'en doit scandaliser.
Je vous vois accabler un homme de caresses,
Et témoigner pour lui les derniéres tendresses;
De protestations, d'offres, & de fermens,
Vous chargez la fureur de vos embrassemens ;
Et, quand je vous demande après, quel est cet homme,
A peine pouvez-vous dire comme il se nomme,
Votre chaleur pour lui tombe en vous séparant,
Et vous me le traitez, à moi, d'indifférent.
Morbleu, c'est une chose indigne, lâche, infame,
De s'abaisser ainsi, jusqu'à trahir son ame ;
Et, fi, par un malheur, j'en avois fait autant,
Je m'irois, de regret pendre tout à l'instant.
Philinte. Je ne vois pas, pour moi, que le cas soit.

pendable ;
Et je vous supplierai d'avoir pour agréable,
Que je me fasse un peu grace sur votre arrêt,
Et ne me pende pas pour cela, s'il vous plaît.

ALCESTE. Que la plaisanterie eft de mauvaise grace!

Philinte. Mais, sérieusement, que voulez vous qu'on

fafle ? Alceste. Je veux qu'on soit fincére, & qu'en homme,

d'honneur, On ne lâche aucun mot qui ne parte dù cậur. Philinte. Lorsqu'un homme vous vient embrafier

avec joie,
Il faut bien le payer de la même monnoie,
Répondre, comme on peut, à ses empressemens,
Et rendre offre pour offre, & fermens

pour

fermens. Alceste. Non, je ne puis fouffrir cette lâche mé

thode
Qu'affectent la plupart de vos gens à la mode ;
Et je ne hais rien tant, que les contorsions
De tous ces grands faiseurs de protestations,
Ces affables donneurs d'embrassades frivoles,
Ces obligeans difeurs d'inutiles paroles,

« PrécédentContinuer »