Culture populaire et politique culturelle au Mexique (1920-2006)

Couverture
Editions L'Harmattan, 1 janv. 2012 - 298 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
La politique culturelle mexicaine visant la culture populaire est ici étudiée depuis la création de l'Etat postrévolutionnaire (1920) jusqu'à la présidence de Vicence Fox (2000-2006). Cet ouvrage analyse comment la "culture populaire" s'est constituée en objet de politique publique, et le rôle joué par les acteurs politiques et scientifiques dans la définition et la redéfinition de la culture populaire.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Préface
9
PREMIÈRE PARTIE
35
DEUXIÈME PARTIE
85
CHAPITRE II
117
CHAPITRE III
125
CHAPITRE IV
131
CHAPITRE V
161
TROISIÈME PARTIE
201
CHAPITRE VII
237
CONCLUSION
265
INDEX DES SIGLES ET DES ACRONYMES
275
REMERCIEMENTS
293
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

acteurs culturels Álvaro Obregón anthropologues anthropologues critiques artistique athénéistes Bruno Latour c’est cardéniste Carlos Salinas catégorie communautés Conaculta conception consolidation contexte contrôle création culture populaire cultures indigènes d’abord d’analyser D’après d’autres d’être d’intégration d’intérêts d’intervention publique d’organisation d’une démocratique développement DGCP différents direction économique éducative Enrique Francisco Madero García González Gonzalo Aguirre Beltrán gouvernement groupes Guillermo Bonfil Batalla institutionnelle institutions intégrationniste intellectuels internationale José Vasconcelos jusqu’à l’action publique l’activité l’administration l’ancien l’anthropologie critique l’Ateneo l’époque l’État mexicain l’histoire l’importance l’Inah l’Inba l’indigénisme l’industrie l’influence l’INI l’Institut l’objectif l’université Lázaro Cárdenas libéraux Manuel Gamio México Mexique ministère de l’Éducation modernisation Moisés Sáenz n’est n’était n’ont nationale Nexos Octavio Paz Pacmyc participation patrimoine politique culturelle politiques publiques population Porfirio Díaz porfiriste positivisme pratique président processus programmes projet qu’elle qu’il qu’on qu’une référentiel réformes Rodolfo Stavenhagen s’agit s’est science scientifique secteurs sociale Stavenhagen traditionnel Venustiano Carranza Vicente Fox Vicente Lombardo Toledano

Informations bibliographiques