Journal étranger

Couverture
Chez J. F. Quillau, 1756
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 18 - Il les lalue humblement en adouciiîanc fa voix accoutumée à ne parler qu'aux chevaux. Diane , le remerciant d'un fourire de protection , entre , & la timide? Jeanneton attend fon retour. Dans ces belles écuries de fuperbes? chevaux placés en longues files, agitant leurs queues traînantes & faifant retentir leurs chaînes , mangeoient l'avoine dorée dans des auges travaillées en forme de coquilles. Chaque courber étoic féparé des autres , Se le nom de chacun c<oit écrit en lettres d'or...
Page 23 - Ce n'eft point affez que les Rois gouvernent eux-mêmes leurs peuples , & gagnent en perfonne des batailles ! Il faut encore que les femmes briguent des honneurs que j'avois refufé à leur fexe ! J'ai déjà...
Page 26 - La nourriture envenimée échauffe le fang des courtiers j ils deviennent furieux , fe cabrent , henniflent , & frappent des pieds. Le Baron , agité par des rêves finiftres , avoit quitté fon lit avant l'aube...
Page 27 - Il réveille fon palfrenier , & trois coups d'un ft£. flet perçant font retentir tous les coins du château folitaire , trembler toutes les fenêtres , & aboyer tous les chiens de chafle. Le palfrenier paroit auffi-tôt.
Page 237 - Rutland, & y pafscrent quelque temps avec une impatience auffi fecrette que réciproque , jufqu'à ce que le Lord , croyant enfin avoir trouvé l'heureux moyen de donner une autre tournure à leurs affaires , vint un jour à la toilette de...
Page 232 - Mais il étoit malheureufement du nombre de ceux .pour qui le fexe n'a qu'un feul mérite, qui ne regardent une époufe que comme un nouveau meuble , &quiceHTent d'en faire cas , dès qu'il ne leur paroît plus tel.
Page 24 - Le plus beau des mor„ tels , que vous dormez tranquillement ! Les „ graces régnent fur vos joues , même en dor,, mant , & votre front ferein annonce vos vic„ toires. Vous méritez fans doute d'être aimé „ de Diane. Mais vous ignorez le funefte pro,, jet qu'elle vient de former. Elle prétend con„ duire fans le fecours d'aucun homme un ,,PHAETON traîné par les courtiers les plus
Page 62 - ... en chaux : prétention qui ne nous paroît pas fondée , au moins à l'égard des métaux , qui ne donnent & ne contiennent certainement aucun principe aqueux , & qu'on ne convertit en chaux qu'en les privant du...
Page 61 - Rien ne prouve mieux, felon M. Borlace , que ces productions fe forment journellement , &: que la matière qui les produit a été fluide : car un corps folide ne peut fe trouver enfermé dans un autre corps folide, à moins que l'un n'ait été mis en fufion par demis l'autre , & ne l'ait enveloppe lorfque la matière fluide eft.
Page 38 - ... faute du char & la retire des eaux dans l'inftant où la Nixe accouroit pour fe faifir de fa proye. Diane toute mouillée fe trouve dans les bras du héros. Le* premier regard qu'elle jetta fur lui, exprima toute fa reconnoiflance.

Informations bibliographiques