Les commencements de l'Indo-Chine française d'après les archives du Ministère de la marine et des colonies

Couverture
Challamel aîné, 1887 - 213 pages

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 65 - Paris comme ici, j'ai pris un véritable intérêt à tout projet qui portoit l'apparence d'un établissement avantageux pour le Roy et d'une augmentation de commerce. Mes sentiments sont encore les mêmes, mais ils ne me font pas oublier les obligations qui me sont imposées. Vous me donnez le droit, Monseigneur, de vous demander quelles sont ces personnes qui sous le voile de la prudence cachent la plus grande faiblesse et dont vous me recommandez de mépriser les conseils. Je vous ai déjà assuré...
Page 195 - The borrower must return this item on or before thé last date stamped below. If another user places a recall for this item, thé borrower will be notified of thé need for an earlier return.
Page 79 - ... d'Adran, la nature, l'étendue et les conditions des secours à fournir, et les deux plénipotentiaires, après s'être légitimés...
Page 81 - Roi de la Cochinchine s'engage à lui donner des secours en soldats, matelots, vivres, vaisseaux et galères. Ces secours seront fournis trois mois après la réquisition, mais ils ne pourront pas être employés au delà des îles Moluques et de la Sonde, et du détroit de Malaca.
Page 79 - Majesté étant convaincue do la justice de la cause de ce prince, et voulant lui donner une marque signalée de son amitié, comme de son amour pour la justice, s'est déterminée à accueillir favorablement la demande faite en son nom ; En conséquence. Elle a autorisé le sieur Comte de Montmorin...
Page 19 - Il en fut très-goûté : ses manières douces et engageantes , et , plus que tout cela , un esprit propre pour les affaires , et que rien n'embarrassoit, lui attirèrent bientôt toute la confiance de son maître , qui le combla de biens , et qui le présenta au Roi comme un sujet propre à le servir fidèlement. Ce prince ne le connut pas long-temps sans prendre...
Page 195 - Non-receipt ofoverdue notices does not exempt thé borrower from overdue fines. Harvard Collège Widener Library Cambridge, MA 02138 617-495-2413 < Please handle with care.
Page 78 - S'il a l'honneur d'être admis en votre présence, vous pouvés lui parler de toutes vos affaires sans aucune réserve, et comme si vous me parliez à moi-même, qui prend le plus grand intérêt à votre sort et en général à tout ce qui vous concerne. « Vous avez très bien fait de refuser d'entrer dans aucune négociation avec la nation portugaise; vous...

Informations bibliographiques