L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 6

Couverture
1788
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 118 - Quand il ne s'agiroit que du bonheur des femmes feules , ne devroiton pas, par humanité, leur ménager un avenir agréable , & des reflburces pour un âge où il ne leur eft plus permis de plaire ? Rien n'eft fi trifte que leur fort , quand elles n'ont feu que fe faire adorer.
Page 77 - Couvent couper, la main à des voleurs qui , renvoyés tout de fuite , ramaffent leur. main à terre & fe mettent à courir ; ces exécutions , qui ne font jamais annoncées ni préparées, fe font avec le couteau du premier Maure qui fe trouvera préfent , qui exécute luimême , tout gauchement , les volontés de fon maître.
Page 57 - ... les hommes répandus sur la terre suivaient l'instinct de la nature et n'avaient que des idées imparfaites d'union, d'asile et de propriété... Je ne comprenais pas qu'un peuple éclairé déjà lorsque l'Europe a reçu les premières idées de civilisation, fût revenu sur ses pas et qu'il eût repris la façon de vivre des nations qui ont vécu quatre mille ans avant nous
Page 58 - N'a point énervé sa vigueur. Il ne regrette point la perte De ces arts dont la découverte A l'homme a coûté tant de soins ; Et qui , devenus nécessaires , N'ont fait qu'augmenter nos misères En multipliant nos besoins.
Page 310 - ... meilleures. Comme Lycurgue trouva un peuple ambitieux , il lui donna des Loix plus propres à faire des guerriers que des citoyens ; & s'il bannit l'or de fa république , c'étoit parce que l'intérêt eft de tous les vices celui qui eft le plus oppofé à la gloire. Solon difoit de lui-même, qu'il n'avoit pas donné aux Athéniens les Loix les plus parfaites , mais les meilleures qu'ils fu fient capables de recevoir.
Page 123 - A quels dangers la vie bruyante frivolé & diflipée , qu'on mene dans le monde , n'expofe-t-elle pas les objets de leur jaloufe tendreffe ? Quand il ne s'agiroit que du bonheur des femmes feules , ne devroiton pas, par humanité, leur ménager un avenir agréable , & des reflburces pour un âge où il ne leur eft plus permis de...
Page 48 - Prêt à jour & de commerce, artificieusement enseignées dans quelques ouvrages modernes, & plus particulièrement dans une Lettre à M. l'Archevêque de Lyon, où l'on traite du Prêt à intérêt, suivant ses rapports au droit naturel, au droit divin & au droit civil.
Page 210 - J'ai pris le genre de vie proportionné à mon revenu ; j'ai gardé mes livres : l'air de la rivière me convient, et je suis venu m'établir dans cette chambre. Un peu de vanité m'a engagé à changer de nom ; je dîne tous les jours, à midi, avec du bœuf à la mode, qui est excellent dans ce quartier ; je me lève de bonne heure, j'emploie ma matinée à lire, et, quand...
Page 23 - D'une fervile paix, prefcrite à nos Etats, C'eft trop laifler vieillir l'injure : Dunkerque vous implore ; entendez-vous fa voix Redemander les tours qui gardaient fon rivage.

Informations bibliographiques