Six mois à Madagascar

Couverture
Société générale de librairie catholique, 1884 - 381 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 341 - Mais depuis que les limas ont établi des postes de traite sur le littoral , ils se sont attribué le monopole de tout le commerce avec les étrangers; leur intervention exclusive et les entraves fiscales qui l'ont suivie ont réagi sur le prix du béUfl , et ont presque anéanti cette branche importante d'échange sur tous les points soumis à leur autorité.
Page 207 - Madagascar que je puis annoncer aux naturalistes qu'est la véritable terre de promission pour eux ; c'est là que la nature semble s'être retirée comme dans un sanctuaire particulier pour y travailler sur d'autres modèles que ceux auxquels ,elle s'est asservie ailleurs ; les formes les plus insolites, les plus merveilleuses s'y rencontrent à chaque pas.
Page 124 - C'était la première fois qu'une pareille démonstration avait lieu, et elle a produit sur tout 'le peuple qui en a été le témoin une impression d'autant plus profonde qu'elle s'est faite en plein soleil, avec toute la publicité et toute la solennité possibles. « Le roi est arrivé à pied, selon son habitude, entre deux haies de soldats , et accompagné de la députation française. La reine suivait sur un magnifique palanquin, ombragée du grand parasol rouge, et escortée de ses dames d'honneur...
Page 47 - Le peuple s'en indigna, et les ennemis de Radama attisèrent tous ces ressentimens pour assurer leur triomphe. Le 8 mai, le lendemain où cette loi d'anarchie est rendue, une grande agitation règne à Tananarive. Les grands chefs des...
Page 252 - Blanc qui possède une bouteille d'arack, ou une aune de toile de coton ; il lui prodigue les épithétes les plus adulatrices ; il l'appelle son maître, son roi , son dieu , et promet de le servir jusqu'à la mort. Mais à peine at-il obtenu les objets de sa convoitise qu'il va rire avec ses camarades de la sotte crédulité de celui qui vient de céder à ses prières et à ses protestations de dévouement.
Page 290 - Il nous fit boire aussitôt après, dans une feuille de ravinala, une petite quantité de l'eau qu'il avait préparée. En sortant pour nous rendre à un banquet de rigueur servi sur le gazon, nous reçûmes les félicitations de la foule qui nous entourait.
Page 268 - Le mampila est une planchette avec des bords élevés, divisée en quatre parties de différentes couleurs, par des lignes qui vont d'un angle à l'autre. Elle est couverte d'une légère couche de sable fin, sur laquelle l'ombiache trace des caractères arabes, en murmurant des paroles mystiques, parmi lesquelles revient souvent le mot zan, enfant. Cependant on suspend au cou du nouveau-né des fanfoudes pour le préserver des mouchaoes que les agents du mauvais génie devaient répandre autour...
Page 289 - Il se servit de l'autre zagaie pour frapper sur le fer de la première, comme les nègres sur un tam-tam, en prononçant la formule du serment. Il me demanda plusieurs fois, ainsi qu'à mon futur parent, si je promettais de remplir tous les engagements que ce serment m'imposait.
Page 267 - Si c'est un garçon, l'allégresse est générale, après toutefois que les parents ont consulté l'ombiache, astrologue ou médecin qui décide s'il doit vivre ou mourir ; car s'il était venu dans une heure et un jour réputé malheureux, il serait, ou précipité dans une rivière, ou exposé dans une forêt, ou enterré vivant; malheureusement pour les Malegaches, leurs astrologues...
Page 123 - Hovas sont passionnés pour la musique. Partout on ne voit et on n'entend que des troupes de musiciens : musique du roi, musique de la reine, musique des princes de la famille royale, musique des principaux chefs.

Informations bibliographiques