L'Année littéraire, ou, Suite des lettres sur quelques écrits de ce temps, Volume 2

Couverture
1770
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 12 - Et toi , brillant soleil , de climats en climats Tu poursuis vers le Nord la nuit et les frimas; Tu répands devant toi l'émail de la verdure : En précédant ta route il couvre la nature ; Et des bords du Niger, des monts audacieux Où le Nil a caché sa source dans les cieux , Tu l'étends par degrés de contrée en contrée Jusqu'aux antres voisins de l'onde hyperborée. Cela est presque aussi nombreux que Virgile^ et tout-à-fait dans le ton d'Homère.
Page 247 - Ce ne font point ici des exagérations , ni des rapports fur la foi des autres : j'ai parcouru moi-même la plus grande partie de la Chine , & deux mille lieues que j'ai faites peuvent rendre mon témoignage non fufpeâ.
Page 195 - Galerie françoife, ou portraits des Hommes & des Femmes célèbres qui ont paru en France , par M.
Page 14 - Vois-tu l'activité , l'espoir de son bonheur Eclater dans les yeux du jeune agriculteur? Content de voir finir les jours de l'indolence, II veut par le travail mériter l'abondance -, II se plaît dans sa peine ; il craint la pauvreté , Mais il craint plus encor la triste oisiveté. Tandis que sous un dais la mollesse assoupie , Traîne les longs momens d'une inutile vie , II dompte, en...
Page 27 - J'entends de loin les cris du peuple fortuné Qui court, le thyrse en main, de pampres couronné. Favoris de Bacchus, ministres de Pomone, Célébrez avec moi les charmes de l'automne : L'année à son déclin recouvre sa beauté. L'automne a des couleurs...
Page 263 - ... à lui communiquer. On rapporte qu'un jour il quitta deux fois la table au fon de la cloche, & qu'un autre jour il fortit trois fois du bain pour recevoir les plaintes qu'on vouloir lui faire.
Page 301 - Sur l'auteur de mes jours suspends du moins tes coups. Songe si quelque erreur t'entraînait dans le crime , Combien tes longs remords vengeraient ta victime ! Ne mets pas entre nous un rempart éternel , Et ne me réduis pas au supplice cruel D'avoir ma flamme à vaincre, et, que sais-je? peut-être De trahir en t'aimant le sang qui m'a fait naître.
Page 157 - Raoul étoit grand pleuré par un tel maître! Le roi, qui le pleuroit, étoit plus grand peut-être. A travers mes douleurs, quel spectacle pour moi! L'amitié sur le trône et dans le cœur d'un roi ! Enfin nous restons seuls. Plein du soin qui vous touche. Son âme en liberté vient alors sur sa bouche. Quels regrets ! quels transports ! quels étranges adieui!
Page 70 - L'USAGE des Globes céleftes & rerrcftes , & des fpheres , fuivant les diffcrens fyftêmes du monde , précédé d'un Traité de Cofmographie , où eft expliqué avec ordre tout ce qu'il ya de plus curieux dans la defcription de l'univers , fuivant les Mémoires & les obfervations des plus habiles Aftronomes & Géographes , accompagné des figures nécellaires , dédié au Roi.
Page 116 - Quand la passion doit agir; Que l'écrivain toujours raisonne Au moment qu'il faudrait sentir, Qu'en un mot , ce chef-d'œuvre ennuie ; Et qu'en dépit des merveilleux, La Vestale vaut cent fois mieux Que la bavarde Mélanie.

Informations bibliographiques