Ngalaka, la Belgicaine: La vie n’est pas une poésie tranquille

Couverture
Les Éditions du Net, 23 sept. 2022 - 158 pages
0 Avis
Les avis ne sont pas validés, mais Google recherche et supprime les faux contenus lorsqu'ils sont identifiés
Ce recueil de poésie passe en revue les états d’âme d’une authentique Belgicaine, qui voyage un peu perdue entre la Belgique et le Congo. Mais le cœur de Ngalaka la Belgicaine reste rempli d’espoir. Entre amour et tristesse, entre révolte, admiration et hommage, entre nostalgie et mélancolie, ses mots remettent en place ses émotions, celles-ci définissent par l’écrit son passé et son présent tout en laissant plusieurs ouvertures au futur. Ce recueil parcourt une vie, réelle et fictive. Ngalaka la Belgicaine a l’âme poétique, c’est une femme de convictions et de contradictions, qui ne regrette rien et qui sait qu’un seul sourire peut sauver une vie.
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2022)

Née à Kinshasa d’un père métis Néerlandais de parents originaires du Cabinda et des Pays-Bas, et d’une mère Congolaise, Elodie Ngalaka arrive très jeune en Belgique qui deviendra son pays d’adoption. Elle y étudie, y travaille et y fonde sa famille, après avoir vécu quelques années aussi aux Pays-Bas. Depuis 2020, elle approfondit sa connaissance de la littérature congolaise et africaine à travers le collectif littéraire Bookutani et le Prix Emilie-Flore Faignond dont elle est co-fondatrice avec des amis de la diaspora congolaise. Bookutani et le PEFF, deux structures basées à Bruxelles et à Kinshasa, qui lui tiennent à cœur et qui ont comme objectif premier de promouvoir les jeunes écrivains congolais. Elle puise dans sa passion des mots, la force de vivre loin de son pays natal. Elle se lance dans l’aventure de la déclamation et de la publication pour partager son amour des lettres et répandre autour d’elle, une forme de bonheur.

Informations bibliographiques