De l'etat réel de la presse et des pamphlets depuis François 1er jusqu' ̀Louis XIV, ou, Revue anecdotique et critique des principaux actes de nos rois et de quelques documens curieux et peu connus sur la publication et la vente des livres dans le seizième siècle

Couverture
Chez Techener, 1834 - 115 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 45 - ... le Banquet et après disnée du conte d'Arête, où il se traicte de la dissimulation du Roi de Navarre et des mœurs de ses partisans 3 : à Paris, pour Saint-Jacques, à la Bible d'or.
Page 46 - Bien qu'il eust contre Christ endossé le harnois. » A grand peine avoit-il, par une feinte messe, » Résolu de piper la françoyse noblesse , » Qu'ils le faisoient un saint, et disoient, ces rieux, » Qu'il jettoit à pleins seaux des larmes de ses yeux : » Et lorsqu'on publia cette farce nouvelle, » A ce saint vermoulu tous portaient leur chandelle, » Et baisoient à troupeaux les mains et pieds poudreux » De ce monstre escorcheur de nos frères de Dreux. « 1 L'auteur est tout aussi aimable...
Page 60 - Roy estoit de ceste congregation là (quoy qu'à l'imitation des blancs deux autres congregations s'estoient aussi establies , vestues les unes de couleur bleue, et les autres de noir, desquelles toutefois il ne disoit rien). Or il advint en ceste année qu'un advocat de Poictiers nommé Le Breton , ayant pris la cause pour une veufve et pour un orfelin , perdit sa cause et à Poictiers et à Paris. Il prend si bien ceste affaire dans la teste , qu'il s'imagine de vouloir et pouvoir reformer tous...
Page 2 - ... s'appliquaient au contraire à rester constamment en contact avec lui », affirme G. Hanotaux 60. Certes, à partir de 1500, les lois sur l'imprimerie se succèdent, resserrant l'étau de leurs contraintes et de leur surveillance B1. Mais, comme le remarque MC Leber, < il est également vrai que jamais les lois n'ont été plus enfreintes par la force des choses ou plus adoucies par le pouvoir d'exécution 82 » . L'étatisme administratif qu'instaurera Richelieu n'a pas encore assuré leur rigoureuse...
Page 99 - Cy gît Armand, qui, dans toute la terre , Sema la peste, et la faim, et la guerre, Productions dignes de son esprit : Et le seul pas qu'au désordre où nous sommes , Ce prestre a fait sur ceux de Jésus-Christ, C'est qu'il est mort pour le salut des Lommes.
Page 81 - Qui fit finir le temps De nos jours malheureux, Dont est dit tous les ans? Poltrot, payant nos vœux, L'exemple merveilleux D'une extrême vaillance, Le dixiesme des preux, Libérateur de France.
Page 61 - Après tous ces voyages il retourne à Paris , où il fait imprimer un livre dans lequel tous les griefs qu'il disoit avoir esté faicts à la veufve et à l'orphelin...
Page 61 - Guise, qui ne tient conte de luy respondre. Il va en Guyenne trouver M. de Mayenne , qui le desdaigne. Il va à La Rochelle vers le roy de Navarre , qui ne voulut prendre la peine de l'escouter. Après...
Page 34 - ... et les faisoit achepter, jusques à lire les belles invectives qui se faisoient contre elle, dont elle se mocquoit et s'en rioit sans s'en altérer autrement...
Page 13 - tous im» primeurs, semeurs de placards et de libelles » diffamatoires seront punis, pour la première » fois , du fouet, et de la vie en cas de réci

Informations bibliographiques