Osphrésiologie: ou, traité des odeurs, du sens et des organes de l'olfaction; avec l'histoire détailée des maladies du nez et des fosses nasales, et des operations qui leur conviennent

Couverture
Chez Méquignon-Marvis, 1821 - 758 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 455 - L'appliquait au nez proprement ; Enfin il arrivait qu'en somme , Tout juste à la mort du prêteur Tombait le nez de l'emprunteur; Et souvent dans la même bière, Par justice et par bon accord, On remettait au gré du mort Le nez auprès de son derrière.
Page 143 - Nous ne voyonrf par l'œil et n'entendons par l'oreille , au lieu de voir par l'oreille et d'entendre par l'œil , que parce que le nerf optique est placé au fond d'une sorte de lunette qui écarte les rayons inutiles, réunit ceux qui forment l'image de l'objet , proportionne la vivacité de la lumière à la délicatesse des rameaux nerveux , et parce que le nerf acoustique se développe dans un appareil qui donne aux vibrations sonores le dégré de netteté et de force le plus analogue à la...
Page 266 - S'il existe chez eux , il doit résider dans la cavité que nous allons décrire. Nous avons vu, page 526, que la trompe d'Eustache remonte vers le haut des narines. La partie de ce canal voisine de l'oreille a à sa face interne un trou assez large , qui donne dans un grand espace vide, situé profondément entre l'oreille , l'œil et le crâne , maintenu par une cellulosité très ferme , et se prolongeant en différents sinus également membraneux qui se collent , contre les os.
Page 9 - Le cerf paroît avoir l'œil bon , l'odorat exquis, et l'oreille excellente. Lorsqu'il veut écouter, il lève la tête, dresse les oreilles, et alors il entend de fort loin ; lorsqu'il sort dans un petit taillis ou dans quelque autre endroit à demi découvert, il s'arrête pour regarder de tous côtés, et cherche ensuite le dessous du vent pour sentir s'il n'ya pas quelqu'un qui puisse l'inquiéter.
Page 29 - Son odorat est exquis, et il aime avec passion les parfums de toute espèce, et surtout les fleurs odorantes; il les choisit, il les cueille une à une, il en fait des bouquets, et, après en avoir savouré l'odeur, il les porte à sa bouche et semble les goûter.
Page 143 - ... et transmet les impressions des corps odorans. < • , Mais qu'on ait sans cesse présente une importante vérité : les nerfs qui se distribuent dans les divers organes des sens, sont tous de même nature; ils ne diffèrent que par leurs divisions plus ou moins grandes : ils...
Page 80 - Capellini rapporte qu'une dame qui ne pouvait, disait-elle, souffrir l'odeur de la rosé, se trouva mal en recevant la visite d'une de ses amies qui en avait une , et pourtant cette fatale fleur n'était qu'artificielle.
Page 268 - ... quantité de fluide aqueux. La baleine fait sortir par ces évents un assez grand volume d'eau pour qu'un canot puisse en être bientôt rempli. Elle lance ce fluide avec tant de rapidité, particulièrement quand elle est animée par des affections vives, tourmentée par des blessures et irritée par la douleur , que le bruit de l'eau qui s'élève et retombe en colonnes ou se disperse en gouttes , effraie presque tous ceux qui l'entendent pour la première fois , et peut retentir fort loin...
Page 258 - Cet organe consiste en un sac long et étroit de substance plus ou moins glanduleuse, enveloppé dans un étui cartilagineux de même forme et couché sur le plancher de la narine, de chaque côté et tout près de l'arête sur laquelle vient se poser le bord inférieur de la portion cartilagineuse de la cloison du nez.
Page 431 - Sera puni de la peine de la réclusion tout individu qui aura fait des blessures ou porté des coups, s'il est résulté de ces actes de violence une maladie ou incapacité de travail personnel pendant plus de vingt jours.

Informations bibliographiques