Dans la gueule du loup: Les français requis du travail en Allemagne

Couverture
Presses Univ. Septentrion, 2010 - 387 pages

L'historiographie s'intéresse depuis peu à la réquisition des travailleurs civils, malgré l'ampleur du phénomène, son importance dans la collaboration d'Etat et comme ferment de la Résistance. Cette étude aborde la question dans une démarche d’histoire critique qui prend en compte le travail de mémoire des anciens requis et leurs représentations.

Le recours massif au travail des étrangers, d’abord considéré comme un danger pour la sécurité interne du Reich, finit par s’imposer comme une condition de sa propre survie. Au fil des étapes de ce recrutement, de l'appel aux volontaires à la réquisition forcée en passant par la Relève des prisonniers de guerre, le gouvernement de Vichy s’était successivement engagé dans une collaboration au profit des intérêts allemands.

Les sources d’archives françaises et allemandes, une étude statistique ainsi que l’analyse des témoignages oraux permettent de porter un regard détaillé sur la vie quotidienne au camp, en ville et au travail, sur la surveillance policière et les mesures disciplinaires, sur l'encadrement et la propagande, ainsi que sur le statut des travailleurs civils requis. Dans les usines allemandes, des éléments d’accommodement et de conflictualité coexistaient.

Une partie originale est consacrée aux attitudes vis-à-vis des compatriotes (prisonniers de guerre, volontaires, femmes françaises, déportés concentrationnaires), des autres étrangers (travailleurs de l'Ouest, internés militaires italiens, Polonais et Soviétiques) et des Allemands (employeurs, policiers, collègues de travail et femmes allemandes).

Enfin, le livre s’intéresse à la Libération et au retour, puis au long et vain combat des anciens requis pour obtenir la reconnaissance d'un statut de victimes du nazisme, accordé enfin en 2008.

 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Table des matières

Préface
13
Introduction
19
Économie de guerre et recours à la maindœuvre étrangère
37
enjeu central
43
profils sociologiques et vécu individuel
89
La vie quotidienne
105
létranger un ennemi
125
conditions et comportements entre
159
Libération rapatriement accueil en France
275
Ils sont unis ? Léchec dune illusion
297
La hiérarchisation des victimes
305
La querelle autour du titre de déporté
319
formes et contenus
331
indemnisation
349
Conclusion
365
Bibliographie
371

Attitudes et représentations des requis français
199
Rapports avec dautres catégories de Français
215
Rapports avec dautres étrangers
237
Rapports avec différentes catégories dAllemands
249
Index
377
Table des illustrations
385
Droits d'auteur

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

À propos de l'auteur (2010)

Helga Elisabeth Bories-Sawala enseigne l'histoire et la civilisation française et francophone à l’université de Brême. Elle est directrice de l’Institut brémois d’études canadiennes et québécoises, professeure associée au Centre de Recherches Espaces, Sociétés, Culture de l’université de Paris 13, membre du Comité franco-allemand de recherches sur l’histoire de la France et de l’Allemagne aux XIXe et XXe siècles et a consacré de nombreuses études à l’histoire sociale et à la mémoire franco-allemandes de la Seconde Guerre mondiale.

Informations bibliographiques