Histoire de l'Empire ottoman, depuis son origine jusqu'à nos jours, Volume 17

Couverture
Bellizard Barthès, Dufour & Lowell, 1841
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 117 - Tu ne me diras pas, mon cher cœur, ce que les femmes talares disent à leurs maris quand ils reviennent les mains vides : « Tu n'es pas un guerrier, puisque tu ne m'as rien apporté ; celui-là seul qui se lance en avant peut saisir quelque chose.
Page 407 - ... écus étrangers furent en conséquence rassemblés par la régie des monnaies et convertis en piastres ottomanes, qui, de même que les ducats, reçurent l'empreinte du chiffre du sultan. Outre les hôtels des monnaies de Constantinople, on mit en activité deux autres fabriques de même nature pour les monnaies d'or, à Andrinople et à Smyrne, et trois autres à Erzeroum, Andrinople et Smyrne, pour celles d'argent.
Page 117 - Viennoises dont ils comptaient s'emparer. J'ai une cassette d'or massif contenant trois plaques d'or de l'épaisseur d'un parchemin, et couvertes de figures cabalistiques. Il est impossible de te faire concevoir le luxe qui régnait dans la tente du vizir : on y voyait des bains, de petits jardins, des fontaines, des garennes et jusqu'à un perroquet. » Le roi de Pologne envoya au pape des drapeaux enlevés à l'ennemi, avec ces mots de César auxquels le grand Sobieski donna un caractère de modestie...
Page 226 - Les lions de marbre, qui, en donnant leur nom à l'ancien Pirée, paraissaient avoir été commis à la garde de ce port, furent transportés à Venise pour orner la porte de l'Arsenal.
Page 289 - Tékéli est un chien qui se couche ou se lève, qui aboie ou se tait d'après les ordres du sultan ; mais c'est le chien du padischah des Ottomans; à son premier signe, il peut se changer en lion terrible.
Page 406 - Constantinoplc , et en avait rendu la rentrée plus difficile, car les porteurs, dans leurs payements au fisc, ne retirèrent aucun avantage de leur plusvalue et durent les compter sur le pied des ducats nouveaux. Il en résulta que les anciens bons ducats disparurent pour passer en pays étranger...
Page 259 - Cara-Moustapha , la monnaie subit de nouveau une altération exigée par les 'campagnes que la l'une avait à entreprendre. Dans les premiers temps de l'empire, on avait fait usage de la monnaie de cuivre; depuis, l'or et l'argent...
Page 58 - France, mais au sien propre , d' offrir un présent au sultan dans le délai de six mois, et, après avoir donné par écrit acte de cet engagement, il fut mis en liberté. Mais la valeur du présent n'avait pas été fixée. Lorsque le grand visir connut celui que l'ambassadeur prétendait donner, il se montra très-mécontent et le fit menacer de nouveau du cbâteau des Septs-Tours.
Page 406 - Les anciens ducats, évalués à iio drachmes d'or à i oo aspres, furent changés en toughralis. Les piastres ottomânes (écus au lion et zolota), qui, dans l'origine, étaient d'une valeur supérieure aux écus étrangers, et qui ensuite avaient eu le même cours , valaient , depuis la dernière refonte des monnaies , li paras de moins que...
Page 44 - ... voulut le lui enlever de force, lorsque parut un édit impérial qui définitivement adjugea le diamant au trésor impérial. C'était le second que l'on trouvait ainsi : sans doute ils provenaient tous deux...

Informations bibliographiques