Histoire de la littérature française sous la restauration, Volumes 1 à 2

Couverture
J. Lecoffre, 1853
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 278 - Que si l'on vous disait que tous les chats d'un grand pays se sont assemblés par milliers dans une plaine, et qu'après avoir miaulé tout leur soûl ils se sont jetés avec fureur les uns sur les autres, et ont joué ensemble de la dent et de la griffe ; que de cette mêlée il est demeuré de part et d'autre neuf à dix mille chats sur la place, qui ont infecté l'air à dix lieues de là par leur puanteur, ne diriez-vous pas : Voilà le plus abominable sabbat dont on ait jamais ouï parler?
Page 283 - La terre entière, continuellement imbibée de sang, n'est qu'un autel immense où tout ce qui vit doit être immolé sans fin, sans mesure, sans relâche, jusqu'à la consommation des choses, jusqu'à l'extinction du mal, jusqu'à la mort de la mort.
Page 293 - Plus que jamais fidèle à la méthode psychologique, au lieu de sortir de l'observation, je m'y enfonçai davantage, et c'est par l'observation que dans l'intimité de la conscience et à un degré où Kant n'avait pas pénétré, sous la relativité et la subjectivité apparente des principes nécessaires, j'atteignis et démêlai le fait instantané, mais réel, de l'aperception spontanée de la vérité, aperception qui, ne se réfléchissant point...
Page 430 - Grâce, grâce, mon père! avec un accent où toutes les émotions de la nature semblent à la fois s'échapper du cœur, et, se jetant aux pieds de sa mère évanouie , il lui dit ces deux vers qui renferment une inépuisable pitié : Votre crime est horrible, exécrable, odieux; Mais il n'est pas plus grand que la bonté des deux.
Page 279 - ... échapper. Mais comme vous devenez d'année à autre plus raisonnables, vous avez bien enchéri sur cette vieille manière de vous exterminer : vous avez de petits globes qui vous tuent tout d'un coup ' , s'ils peuvent seulement vous atteindre à la tête ou à la poitrine ; vous en avez d'autres...
Page 281 - Mais J.-B. Rousseau a dit avec plus de gravité et de véritable philosophie : « C'est le courroux des rois qui fait armer la terre , » C'est le courroux du ciel qui fait armer les rois. , Observez de plus que cette loi déjà si terrible de*'i la guerre n'est cependant qu'un chapitre de la loi générale qui pèse sur l'univers.
Page 282 - ... couvertes de cadavres. Le philosophe peut même découvrir comment le carnage permanent est prévu et ordonné dans le grand tout. Mais cette loi s'arrêterat-elle à l'homme?
Page 428 - Par des mots inconnus ces êtres monstrueux S'appelaient tour à tour, s'applaudissaient entre eux, S'approchaient, me montraient avec un ris farouche ; Leur doigt mystérieux se posait sur leur bouche. Je leur parle, et dans l'ombre ils s'échappent soudain, L'un avec un poignard, l'autre un sceptre à la main, L'autre d'un long serpent serrait le corps livide : Tous trois vers ce palais ont pris un vol rapide, Et tous trois dans les airs, en fuyant loin de moi, M'ont laissé pour...
Page 232 - France des maisons soumises d'une manière plus ou moins directe à l'Université, et où les enfants sont élevés dans l'athéisme pratique et dans la haine du christianisme? Dans un de ces horribles repaires du vice et de l'irréligion , on a vu trente élèves aller...
Page 295 - ... c'est un Dieu à la fois vrai et réel , à la fois substance et cause, toujours substance et toujours cause , n'étant substance qu'en tant que cause et cause qu'en tant que substance, c'est-à-dire étant cause absolue, un et plusieurs, éternité et temps, espace et nombre, essence et vie, individualité et totalité, principe, fin et milieu, au sommet de l'être et à son plus humble degré, infini et fini tout ensemble, triple enfin, c'est-à-dire à la fois Dieu, nature ethuma1 Préface...

Informations bibliographiques