Images de page
PDF
ePub
[graphic]
[ocr errors]

DE MOLIÈRE, 1

AVEC
DES RÉFLEXIONS SUR CHACUNE DE SES PIÈCES;

PRÉCÉDÉES

D'UN DISCOURS SUR LES MEURS DU DIX-SEPTIÈME SIÈCLE;

ET DE LA VIE DE MOLIÈRE,

PAR M. PETITOT.

Édition stéréotype , d'après le procédé d’Herhan,

ORNÉE DE TRENTE ESTAMPES.

[graphic][subsumed][subsumed][subsumed][ocr errors][merged small]

PARIS,
GIDE FILS, RUE SAINT-MARC-FEYDEAU, N.° 20;

H. NICOLLE, RUE DE SEINE, N.° 12.

M. DCCC. XVIII.

[merged small][ocr errors][merged small]

AVERTISSEMENT

SUR LA NOUVELLE ÉDITION

DES

OEUVRES DE MOLIÈRE.

Les comédies de Molière ont été plusieurs fois commentées. En 1731, Brossette, qui avoit donné avec succès une édition de Boileau, s'occupa d'une édition de Molière, sur laquelle il consulta souvent J. B. Rousseau : mais il mourut avant d'avoir achevé ce travail, dontilne reste aucune trace. Riccoboni fit des réflexions sur quelques comédies : il se borna à les juger d'après les règles de l'art et le but moral: son travail est incomplet , mais estimable.

MOLIÈRE. I.

M. de Voltaire composa une vie de l'auteur, et de courtes réflexions sur chacune de ses comédies : on y trouve son esprit et sa sagacité ordinaires ; ses jugements offrent cette justesse et cette mesure qu'il portoit dans ses écrits littéraires lorsqu'il n'étoit point passionné; et l'on n'auroit jamais eu l'idée d'entreprendre après lui un travail de ce genre, si cet homme célèbre avoit donné à ses réflexions tous les développements que les amis des lettres pouvoient désirer. Enfin M. Bret fit paroître, à la fin du dix-huitième siècle, un commentaire plus étendu et plus complet.

En publiant cette nouvelle édition, on n'a pas eu la prétention de faire oublier les travaux dont on vient de parler; au contraire on en a profité, et l'on a marqué tout ce qu'on a

« PrécédentContinuer »