S'affranchir des contradictions: André Breton de 1925 à 1930

Couverture
L'Harmattan, 1998 - 408 pages
André Breton datait de 1925 l'entrée du surréalisme en " période raisonnante ". Après avoir proclamé le développement infini de l'automatisme, il allait s'attacher aux réalités politiques et sociales. Enrichissement ou appauvrissement ? La question, souvent débattue, est restée sans réponse. Les uns redoutèrent cet avertissement à l'Histoire, cet enlisement dans les contingences et ils regrettèrent ce détournement du contrat initial. Les autres applaudirent à la mise en veilleuse d'un automatisme pur qui leur semblait tourner en rond. Cependant, les notions d'échec et de succès n'offrent ni la seule, ni la meilleure façon de rendre compte d'un mouvement qui a cherché à dépasser les contradictions, à atteindre au point de l'esprit d'où elles s'effacent. C'est surtout en se plaçant dans la lumière d'un tel dynamisme que la présente étude essaie d'interpréter l'œuvre d'André Breton au cours des années les plus remarquables de la révolution surréaliste.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Informations bibliographiques