Images de page
PDF

sangsues renfermées dans un bocal rempli d’eau Gardez-vous d’ vérser du san rêt à a a j y P se décomposer , ou déjà décomposé par la fer»mèntationiputride»; les sangsues ne tarderoient pas à tomber malades, et à périr, si on ne les mettoit promptement dans une eau pure , comme les expériences ci-dessus le démontrent: il vaut mieux conserver les sangsues dans Peau pure ,‘ sans y ajouter du sang , crainte qu’il fne soit altéré. ' i . Frottez une portion des téguments de Phomme

avec dulsang aussitôt qu’on l"a tiré d’un ani

mal; aufiimême instant, appliquez ‘sur la partie frottée’ deux ou trois’ sangsues vigoureuses; elles ‘ne mordront pas plus tôt les vaisseauxsanguins quecelles qu’on mettra sur une autre partie du corps lavée avec de l’eau pure et chaude, et ensuite bien-séchée; souvent même ces dernières mordent plus promptement zle sang n’est donc pas un appât pour faire mon dre les sangsues plus vite; le sang hors des veines et refroidi n’est' donc pas ainefnourriture que les sangsues recherchent avec avidité. i

[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

"de sang’ par la succion d’un vaisseau sanguin,

étant mises dans leivase où a coulé le sang

échappé des morsures faites aux téguments ,

vomissent plus ou moins de sang-: celles ‘qui n’en rendent point ou très peu ne tardent .pas

à mourir; celles qui vomissent beaucoup vi

vent plus long-temps ,' sur - tout lorsqu’on les met dans l’eau pure aussitôt après qu’elles ont rejeté une partie du sang :' si elles en reiettent encore dans l’eau qu’on aura soin de changer tous les deux ou troisjours, elles reprendfirontau bout d’un , de deux ou trois mois leur première vigueur et leur appétit : pourleur faire recouvrer plus promptement ces qualités ,'on iest en usage , avant-de les jeter dans l’eau pure , de leur faire vomir: beaucoup de sang , en les posant une ou deux ‘minutes sur des cendres de "bois , ou en les lavant avec de. l’eau aiguisée d’aloali fixe végétal ou dlalcaliniinéral. Voyez «les expériences sur la sangsueavec lesÏalcalis. 1‘ tu --fif’ a 1 ' a '

-Expe'rzences sur leslrangsues avecles = substances amères. ' '

PREMIÈRE EXPÉRIENCE. -- Renfermez une sangsue dans univase contenant deuxf onces

[ocr errors]

(Pinfusion cfabsinihe faite avec feuilles sèches d’absintbe un gros , eau pure et bouillante trois onces; la sangsue se meut rapidement en tout sens ; elle. rend des matières visqueuses et muqueuses par la bouche et par d’autres parties du corps; ensuite elle vomit plus ou moins de sang et de mucosité; au bout de trois quarts d’heure au plus elle cesse de s’agiter, ses mouvements sont-lents -, files rides transversales paroissent plus saillantes; elle s’étend sur le dos, glle devient flasque; ses mouvements , soit intérieurs, soit extérieurs ,- diminuent sont à peine sensibles; le conduit générartifse montre tout entier , tantôt flasque, tantôt ‘rigide ; l’ouverture du vagin située au-dessous dePorifice du conduit génératif est très visible; la bouche sleutientbéantë, Peàitrémité de la queue épanoîiîeïffle septième jour , l'infusion «Ÿabsinthe donne une ädeurjfétide; la‘ sangsue retirée de cette infusion avec tous les signesidhne mort ‘prochaine, efjetée dansjdè l’eaupiiiie_ ét fraîche, ‘ébnirnencéa ‘sélcohfiacter et 2a sénïouvoir’; rama‘; iaur’çlié’aièquiert ‘plusnlfïorcé, 1; COH‘däiîfgéiiératifpäirtîiéipe dé tu sur gens ne se ‘tieritiplusäur sondes; huit jours se’ passent de la sorte 5 ensuite fmalgré la précautionldeichan

[ocr errors][ocr errors]

ger d’eau journellem ent,- la sangsueperId de ses forces et meurt. ,

[ocr errors][ocr errors]

les mouvements se ralentissent par degrés : une heure ne s’est pas écoulée que la sangsue tombe au fond du vase , et se rapetisse au point de représenter une espèce d’ovale ; elle devient presque immobile, la bouche béante, et Pextrémité de la queue à peine épanouie; lafsangsue reste dans cet état jusqu’au sixième jour, oùla décoction de quinquina a pris une odeur fétide; pour lors jetez la sangsue dans l’eau pure, elle y recouvre le mouvement 5 elle s’alonge et s’aplatit, le conduit génératif est dehors et plus ou moins contracté et mobile : le septième jour jusqu’au douzième, la flaccidité et Pimmobilité du corps augmentent progressivement ,le conduit génératif devient quelquefois rougeâtre et très flasque, Pétranglement du corps entre le cou et la poitrine est considérable; les orifices du vagin et du canal excrémentiel sont , le don

[ocr errors]

zieme jour , visibles sans le secours de la loupe; enfin la sangsue meurt le treizième jour , malgré le soin de changer d’eau journellement. La décoction de quinquina n’agit point sur la sangsue de la même manière que Pinfusion (Pabsinthe; la première resserre et rapetisse la sangsue , la seconde la relâche; ‘la première produit sur les organes intérieurs de la sang

[ocr errors]
« PrécédentContinuer »