Images de page
PDF
[ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

ouvrage : depuis lors il n’a cessé de faire des recherches et des expériences sur un insecte qui semblait devenir plus intéressantà. mesure qu’il en étudioit tous les phénomènes. . . . . . Après des dissectionsrépétées pour s’assurer de Porganisation. de la sangsue, ilen "retraçaiflïanatomie et laphysiologie 52m1 même temps pour rendre plus facile Pintelligenee‘ de ses descriptions, je dessinai diverses ‘figures représentant les parties les plus remarquables de la structure interne et externe de la sangsue, comme’ on peut. les voir dans la planche jointe à Pouvrage 5 cette planche gravée dès 1801 , est =le titre authentique des découvertes précieuses de Pauteur‘, et établit suffisamment leur priorité sur quelques unes faites depuis cette époque avec le même succès et unlégal mérite. Ÿ -‘ - - » Mais ce détoit-encore que le travail du naturaliste etdu physicien; fil fallait atteindre un but plus’ ilriportant 5 passer dé

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

/

Phistoire d’un insecte à son utilité et développer les ressources multipliées qtfil offre à l’art de guérir : ainsi l’auteur examina en détail les effets des sangsues s11r le corps humain, leurs avantages et leurs inconvénients , les " maladies où elles sont indiquées, enfin la manière’ demployer les sangsues "et de remédier aux accidents qui peuvent en résulter. . l _ »

Telle est Fesquisse rapide de la amarche et de la nature de cet ouvrage; il est dicté par Yamour de la «science , par l’esprit Œobservation et par l_e_dé_sir_ ardent de dissiper les erreurs trop répandues dans la pratique journalière, de la médecine : ces sentiments -gui_dè-rent toujours la plume de mon père, et furentla source féconde de sesnombreux écrits (I);

[ocr errors][graphic][ocr errors]

( i) Pour donner un apperçu des travaux du docteur Vitet, il suffit de rêcapituiex‘ les titres de ses principaux ouvmges : La Pharmacopée de Ljon, la Médecine vétérinaire,- un Journal des maladies régnantes Lyon de x 780

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

vj ‘AVERTISSEMENT DE UÉDITEUR. ils l’animoient également dans l’exercice de son état , et lui en faisoient supporter les peines avec un courage qui lui a bien mérité la plus noble des récompenses , la confiance absolue de ses malades et la considération des gens de Parties plus distingués. Puisse le public , en lisant cette dernière production , sanctionner les éloges qu’un fils mêle à ses regrets amers , et rendre justice au zèle infatigable et aux lumières du médecin qui consacra sa vie entière à soulager ses semblables.

[graphic]

ä 1784 j rédigé conjointement avec le docteur Petetin; le Médecin du peuple, et la Médecine erpectante.

Il laisse encore en manuscrits divers mémoires et dissertations sur lamédecine , et des matériaux d’une topographit médicale de Lyon, qu’il se proposoit de mettre au jour , comme un dernier hommage a son pays. Si je puis les réunir, je tâcherai d'en former par la suite un corps d’ouvrage, et j’y joindrai une notice sur la vie de mon digne et excellent père

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][graphic][ocr errors][graphic][graphic][ocr errors][ocr errors][graphic]
« PrécédentContinuer »