Histoire de Pie IX et de son pontificat et son siècle: avec portrait, armes et fac-similé

Couverture
J. Pougeois, 1886

À l'intérieur du livre

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 174 - Les Puissances intervenantes dans les affaires de la Suisse donnent par la déclaration ci-dessus une preuve manifeste de leur désir d'assurer la paix intérieure de la Confédération. Elles se font également un devoir de ne rien négliger qui puisse en hâter l'accomplissement. En conséquence elles s'attendent à ce que les Cantons, sacrifiant au bien général toute considération secondaire, ne tarderont plus à adhérer au Pacte fédéral librement arrêté par la grande majorité...
Page 333 - Je dirai le mot, et je ne le tairai pas : ce que je crains, ce ne sont pas tous ces misérables de la commune de Paris, vrais démons de l'enfer qui se promènent sur la terre. Non, ce n'est pas cela : ce que je crains, c'est cette malheureuse politique, ce libéralisme catholique qui est le véritable fléau.
Page 247 - ... d'être rappelé à Toulon. Ce bâtiment, qui stationnait à Civita-Vecchia depuis le mois d'août 1870, avait pour mission de se tenir à la disposition du saint-père, pour le cas où, contrairement aux désirs de la France, Sa Sainteté se déciderait à quitter l'Italie. Le départ de l'Orénoque n'implique aucun changement dans les sentiments de dévouement et de sollicitude de la France envers Sa Sainteté. Un nouveau bâtiment a été mis à la disposition du saint-père; maintenu avec...
Page 174 - Baie, jouiront à tous égards, sans différence de religion (qui sera conservée dans l'état présent), des mêmes droits politiques et civils dont jouissent et pourront jouir les habitaife des anciennes parties desdits cantons.
Page 71 - ... de notre unité. Et d'abord, la grande situation qui appartient personnellement au Saint-Père ne sera nullement amoindrie : son caractère de souverain, sa prééminence sur les autres princes catholiques, les immunités et la liste civile qui lui appartiennent en cette qualité, lui seront amplement garantis ; ses palais et ses résidences auront le privilége de l'extraterritorialité.
Page 333 - Dieu, c'est ce mélange des principes. Je dirai le mot, et je ne le tairai pas : ce que je crains, ce ne sont pas tous ces misérables de la Commune, vrais démons de l'enfer qui se promènent sur la terre.
Page 207 - Nous les condamnons; déclarant en même temps que le serment qu'elles prescrivent est illicite et tout à fait sacrilège; en outre, tous ceux qui, dans le gouvernement de Genève ou ailleurs, ayant été élus selon les dispositions de ces lois ou d'une manière semblable par le suffrage du peuple et la confirmation du pouvoir civil, osent assumer la charge du ministère ecclésiastique, Nous déclarons qu'ils encourent ipso facto l'excommunication majeure réservée à ce Saint-Siège et les autres...
Page 241 - Dieu, le dévouement de notre armée qui sera toujours l'armée de la loi, l'appui de tous les honnêtes gens, nous continuerons ensemble l'œuvre de la libération du territoire et du rétablissement de l'ordre moral dans notre pays. Nous maintiendrons la paix intérieure et les principes sur lesquels repose la société.
Page 174 - Vienne, dans sa séance du 13 mars 1815, sera rendue publique. » Fait et certifié véritable par les plénipotentiaires des huit puissances signataires du traité de Paris.
Page 224 - Elles supplient l'Assemblée d'inviter le Gouvernement à se concerter avec les puissances étrangères, afin de rétablir le souverain pontife dans les conditions nécessaires du libre gouvernement de l'Eglise catholique.

Informations bibliographiques