Encyclopédie moderne: Dictionnaire abrégé des sciences, des lettres, des arts, de l'industrie, de l'agriculture et du commerce, Volume 9

Couverture
Firmin Didot frères, 1853
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 39 - Comment l'homme aurait-il pu , sans le secours du chien , conquérir, dompter, réduire en esclavage les autres animaux? comment pourrait-il encore aujourd'hui découvrir, chasser, détruire les bêtes sauvages et nuisibles ? Pour se mettre en sûreté , et pour se rendre maître de l'univers vivant, il a fallu commencer par se. faire un parti parmi les animaux, se concilier avec douceur et par caresses ceux qui se sont trouvés capables de s'attacher et d'obéir, afin de les opposer aux autres:...
Page 323 - ... de la tombe une vie plus importante, par sa durée éternelle, que toutes les félicités de la terre, elle se conciliait tous ceux qui avaient conservé le sentiment de la dignité humaine. En proclamant une révélation immédiate, une communication directe avec la Divinité , et une succession d'inspirations obtenues par la foi et la prière, et accompagnées de forces surnaturelles, elle plaisait à ceux que la soif du merveilleux et le nouveau platonisme avaient accoutumés à désirer un...
Page 519 - ... éclatantes : alors les passages de l'obscurité à l'ombre, de l'ombre à la lumière, de la lumière au grand éclat, sont si doux, si touchants, si merveilleux, que l'aspect d'une branche, d'une feuille, arrête l'œil et suspend la conversation au moment même le plus intéressant. Nos pas s'arrêtent involontairement; nos regards se promènent sur la toile magique, et nous nous écrions : « Quel tableau ! Oh! que cela est beau!
Page 193 - Chou-King, n'est que ce que le peuple voit et entend. « Ce que le peuple juge digne de récompense et de punition, est ce que le « ciel veut punir et récompenser. Il ya une communication intime entre « le ciel et le peuple : que ceux qui gouvernent le peuple soient donc
Page 273 - Thespis fut le premier qui, barbouillé de lie, Promena par les bourgs cette heureuse folie ; Et, d'acteurs mal ornés chargeant un tombereau, Amusa les passants d'un spectacle nouveau.
Page 281 - J'entrepris donc la chose, et je m'aperçus qu'en travaillant sur le plan qu'on m'avait donné, j'exécutais en quelque sorte un dessein qui m'avait souvent passé dans l'esprit, qui était de lier, comme dans les anciennes tragédies grecques, le chœur et le chant avec l'action, et d'employer à chanter les louanges du vrai Dieu cette partie du chœur que les païens employaient à chanter les louanges de leurs fausses divinités.
Page 701 - Percé jusques au fond du cœur D'une atteinte imprévue aussi bien que mortelle, Misérable vengeur d'une juste querelle, Et malheureux objet d'une injuste rigueur, Je demeure immobile, et mon âme abattue Cède au coup qui me tue.
Page 327 - Il triompha donc en effet. Un nouvel ordre de choses commença pour l'homme , et cet ordre de choses , lancé comme du haut du ciel par une main toute-puissante , après avoir régénéré les peuples corrompus, adoucit et civilisa les peuples barbares. Sans doute, ce qu'il ya d'imparfait dans la nature de l'homme, mêla, presque dès l'origine , à cette amélioration immense un alliage funeste. L'intolérance qui, sous le règne du polythéisme, semblait une exception à ses principes fondamentaux...
Page 3 - ... disposé de longue main aux tournois , qui n'étaient que de faibles images de la guerre. Les dames , dont la présence animait l'ardeur de ceux qui voulaient s'y distinguer, se faisaient un noble amusement d'assister à ces jeux.
Page 323 - ... philosophiques et métaphysiques , recherches frappées de discrédit par les souvenirs ; toutes les questions sur la nature et la substance de Dieu , toutes les hypothèses sur les lois et les forces de la nature et sur l'action du monde invisible , toutes les discussions sur la destinée en opposition avec la providence. Elle ne disait qu'un fait et n'offrait qu'une espérance. Or l'homme avait besoin d'une pierre pour reposer sa tête ; il lui fallait un fait, un fait miraculeux, pour que,...

Informations bibliographiques