Buried Alive In The Blues: L'histoire du blues rock américain

Couverture
Mot et le reste (Le) - 352 pages
Au début des 60's, une nouvelle génération de musiciens américains recueille l’héritage des grands maîtres du blues. Paul Butterfield à Chicago, Johnny Winter au Texas et bien d’autres, créent une musique puisant loin dans les racines du rhythm’n’blues pour répondre aux aspirations d’une jeunesse qui découvre le rock. Mûri dans la marginalité des ghettos, ce son électrisant embrase l’Amérique : à Newport avec Dylan, à San Francisco ou Woodstock, il nourrit en profondeur le bouleversement libertaire d’alors. Suivant l’émergence et l’évolution de ce blues rock américain, cet ouvrage permet de comprendre l’invention collective d’un blues qui, contrairement à celui des Anglais, n’est pas blanc mais mixte, conservant ainsi aujourd’hui tout à la fois son caractère subversif et sa pertinence. Éric Doidy est né l’année de la sortie de l’album Burglar de Freddie King avec Eric Clapton. Parallèlement à son métier de sociologue, il contribue depuis vingt ans au trimestriel Soul Bag, revue de référence fondée en 1968 et consacrée au blues et à la soul music.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Informations bibliographiques