Nos ancêtres les Germains: Les archéologues au service du nazisme

Couverture
Tallandier - 320 pages
C'est un secret bien gardé. Près de 90% des archéologues allemands ont été membres du parti nazi. Mise au service du nazisme, l'archéologie fournit alors une légitimité scientifique à l'entreprise d'épuration raciale et de germanisation forcée menée par le IIIe Reich dans toute l'Europe occupée. Archives à l'appui, Laurent Olivier lève le voile sur l'embrigadement de l'archéologie allemande et met en évidence son obsession à prouver la présence germanique en Europe, et en particulier en France. Il s'agit d'établir la parenté supposée entre les mégalithes de Bretagne et ceux du nord de l'Allemagne et de la Scandinavie pour promouvoir l'idée d'une communauté de sang nordique, ou de prouver le passé exclusivement germanique de l'Alsace. Ce que révèle Laurent Olivier, dans cette enquête fouillée, c'est à quel point les archéologues français ont largement coopéré, sous Vichy, avec leurs homologues nazis à la réécriture des origines de l'Histoire.

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

À propos de l'auteur (2012)

Laurent Olivier est conservateur en chef du Patrimoine, en charge des collections celtiques et gauloises au Musée d'Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye. Il a publié notamment Le Sombre abîme du temps, mémoire et archéologie (2008).

Informations bibliographiques