Le bienheureux Raymond Lull, 1232-1315

Couverture
V. Lecoffre, 1900 - 216 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 197 - Lulle personnellement présent, le réputons homme bon, juste, catholique et travaillant à la confirmation et à l'exaltation de la foi catholique. En conséquence, il nous plaît qu'il soit traité bénignement par tous les fidèles et surtout par nos sujets, et qu'on lui accorde une faveur bienveillante, laquelle nous tiendrons pour agréable. En témoignage de quoi nous avons fait apposer notre sceau aux présentes. Donné à Vernon, le 2 août, l'an du Seigneur i3io.
Page 218 - Quatrième édition. 2 volumes in-8° 12 fr. Vie de saint François de Sales, évêque et prince de Genève, d'après les manuscrits et auteurs contemporains, par M. le curé de Saint-Sulpice. Huitième édition, revue, corrigée, enrichie d'une carte de l'ancien diocèse de Genève et d'une table analytique. 2 volumes iri-8" avec un portrait gravé sur acier 12 fr.
Page 121 - Merveilles du inonde est l'un des plus remarquables du Docteur illuminé. «< En tristesse et en langueur était un homme en o pays étranger, et il s'émerveillait grandement des gens de ce monde, comme ils connaissaient et aimaient si peu Dieu qui a créé ce monde et l'a donné aux hommes, en grande noblesse et bonté, pour qu'il fût par eux bien aimé et connu. Cet homme pleurait et se plaignait de ce que Dieu a en ce monde si peu de gens qui l'aiment, le servent et le louent. Et pour que Dieu...
Page 74 - On avait voulu savoir si le Saint-Esprit procède du Père et du Fils, ou du Père seulement. On avait d'abord dans l'Orient ajouté au premier concile de Nicée qu'il procédait du Père. Ensuite en Espagne , et puis en France et en Allemagne, on ajouta qu'il procédait du Père et du Fils : c'était la croyance de presque tout l'empire de Charles. Ces mots du Symbole...
Page 70 - Aussi pensé-je que cette conquête ne se doit faire que comme tu l'as faite, Seigneur, avec tes apôtres, c'est-à-dire par l'amour, les oraisons et l'effusion des larmes. Donc, que de saints...
Page 22 - Elle parla un instant encore, car elle était parvenue à dompter sa douleur et à sécher ses larmes pour livrer à Satan une bataille qu'elle comprenait décisive; puis elle se retira dans sa chambre, sans attendre une parole de Raymond, le laissant comme foudroyé... Il rentra chez lui, chancelant, et se mit à genoux bégayant des phrases enfiévrées où le nom du Seigneur était jeté pour un appel à des prières qu'il était incapable de formuler. Et alors « il plut à Jésus-Christ, par...
Page 166 - Ensuite ils placèrent le corps de l'Ami sur un lit de Patience et d'Humilité, et avec des cierges allumés ils le portèrent dans l'Eglise d'Amour».
Page 182 - ... coupable ; je n'en irai pas moins où je dois aller, au ciel ou dans l'enfer. » — « Voyons, lui répliqua le docteur, si Dieu a, comme tu le crois, imposé de toute éternité une telle nécessité aux choses, pourquoi te donnes-tu la peine d'ensemencer ton champ ? Car si Dieu a arrêté de tous temps que cette orge pousserait ici, que tu la sèmes ou non, elle n'en poussera pas moins; si, au contraire, il a arrêté qu'elle ne pousserait point, quoi que tu fasses, elle ne viendra jamais...
Page 58 - ... les saints eux-mêmes. Lulle, considérant que chaque science a des principes propres et différents de ceux des autres sciences, voulut ramener la diversité à l'unité et établir une science générale avec des principes universels dans lesquels les principes de toutes les sciences seraient compris. Et d'abord, il pose à la base de sa recherche de la vérité scientifique le doute méthodique, car, ditil, l'entendement doit supposer possibles les parties contradictoires d'une question sans...

Informations bibliographiques