Abhandlungen der Königlichen Akademie der Wissenschaften zu Berlin

Couverture
Königliche Akademie der Wissenschaften zu Berlin, 1777
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 21 - Membres ordinaires de l'Académie, à travailler fur cette Queftion. Le Prix, qui confifte en une Médaille d'or du poids de cinquante Ducats, fera donné à celui qui, au jugement de l'Académie, aura le mieux réulTi.
Page 21 - Auteurs de ne point fe nommer, mais de mettre fimplement une devife, à laquelle ils joindront un billet cacheté, qui contiendra, avec la devife, leur nom & leur demeure.
Page 21 - Quoique l'Académie ait trouvé dans quelques unes des pieces qui lui ont été envoyées,, beaucoup de travail & des vues analytiques très - profondes ; cependant,, comme il lui a paru. que les Auteurs de ces pieces n'avoient pas rempli le but principal de la queftion, lequel eft de procurer aux: Aft'ronomes des moyens faciles &. direâs de calculer les orbites des Cometes d!après. les obfervations, elle a jugé à propos de remettre ce prix. & de le renvoyer même à l'année, 1778, foit afin...
Page 261 - Problème ainsi : Deux joueurs ayant chacun un certain nombre de jetons jouent ensemble à cette condition que celui qui perdra une partie donnera un jeton à l'autre; on demande combien il ya à parier que le jeu, qui peut durer à l'infini, sera...
Page 439 - On attribue ordinairement l'origine des fables à l'imagination vive des Orientaux. Pour moi, je l'attribue à l'ignorance des premiers hommes. Mettez un peuple nouveau sous le pôle ; ses premières histoires seront des fables ; et en effet les anciennes histoires du Septentrion n'en sont-elles pas toutes pleines ? Ce ne sont que géants et magiciens.
Page 179 - J'ai donné dans le premier Volume des Mémoires de la Société des Sciences de Turin une méthode nouvelle pour traiter la théorie des suites récurrentes, en la faisant dépendre de l'intégration des équations linéaires aux différences finies. Je me...
Page 179 - Mémoires présentés à l'Académie des Sciences de Paris. Je crois cependant qu'on peut encore ajouter quelque chose au travail de cet illustre Géomètre, et traiter le même sujet d'une manière plus directe, plus simple et surtout plus générale ; c'est l'objet des Recherches que je vais donner dans ce Mémoire; on y trouvera des méthodes nouvelles pour l'intégration des équations linéaires aux différences finies et partielles, et l'application de ces méthodes à plusieurs problèmes...
Page 21 - ... de leurs troncs font différens , & que cette différence eft relative à celle qui fe trouve entre les viiceres.
Page 21 - ... pièces qui lui ont été envoyées, beaucoup de travail & des vues analytiques très- profondes ; cependant , comme il lui a paru que les auteurs de ces pièces n'avoient pas rempli le but principal de la queflion , lequel eft de procurer aux aftronomes des moyens faciles & directs de calculer les orbites des comètes d'après les obfervations, ell...
Page 9 - Dans la vue d'en déterminer la quantité, aufli-bien que pour m'aflurer fi cette terre avoit tous les caractères d'une véritable terre calcaire , j'en mis une once dans une cornue de verre , & après y avoir adapté un récipient, je procédai à la diftillation, en augmentant le feu vers la fin de l'opération , jufqu'à bien faire rougir la cornue : il pafla dans le récipient de l'efprit urineux & un fel ammoniacal , à-peu-près comme dans la diftillation de la pierre dont j'ai donné la defcription...

Informations bibliographiques