Une lettre inédite de Montaigne accompagnée de quelques recherches à son sujet, précédée d'un avertissement, suivie de plusieurs fac-simile et de l'indication détaillée d'un grand nombre de soustractions et mutilations qu'a subies depuis un certain nombre d'années le département des manuscrits de la Bibliothèque nationale

Couverture
Chez Didron, 1850 - 116 pages
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 46 - ... jusques à ses verrues et à ses taches : je ne suis François que par cette grande cité, grande en peuples, grande en félicité de son assiette ; mais surtout grande et incomparable en variété et diversité de commoditez; la gloire de la France, et l'un des plus nobles ornements du monde.
Page 46 - Je ne veux pas oublier cecy, que je ne me mutine jamais tant contre la France que je ne regarde Paris de bon œil; elle a mon cueur dès mon enfance.
Page 46 - Je l'ayme tendrement, jusques à ses verrues et à ses taches. Je ne suis françois que par cette grande cité ; grande en peuples, grande en félicité de son assiette, mais...
Page 43 - ... que ce mesme avancement qu'elle faict vers la victoire l'avance aussi vers des conditions de paix plus faciles. Sire vostre lettre du dernier de novambre n'est venue a moi qu'asture(3)etaudeladutermequ'il (1) Nous retrouvons cette expression dans les Essais, Hv.
Page 44 - Il luy a pieu avoir respet non sulement a mon eage mais a mon désir aussi de m'apeler en lieu ou elle fut un peu en repos de ses laborieuses agitations. Sera ce pas bientost à Paris, Sire, et y ara il moiens ni santé que ie n'estande pour m'y randre.
Page 97 - Par ces motifs, « Le tribunal déboute Naudet, ès-nom, de sa demande, et le condamne aux dépens. » Voici maintenant le texte de l'arrêt rendu par la Cour royale d'appel sur les conclusions conformes de M. l'avocat général Nouguier : « La Cour , « Considérant, en principe, que les ouvrages manuscrits, plans, autographes et autres objets appartenant à la Bibliothèque royale, sont inaliénables et imprescriptibles , comme faisant partie du domaine public ; « Considérant, en fait, qu'il...
Page 47 - ... à nager, à escrimer, à voltiger et à sauter, nulle du tout. Les mains, je les ai si gourdes que je ne sais pas écrire seulement pour moi : de façon que, ce...
Page 48 - ... et vous faudra passer par une milliasse de difficultés, fatigues, peines, ennuis, périls et travaux, avoir continuellement le cul sur la selle, le halecret ** sur le dos, le casque en la...
Page 42 - J'ay de tout temps regardé en vous cette mesme fortune ou vous estes et vous peut souvenir que lors mesme qu'il m'en faloit confesser a mon curé je ne laissois de voir aucunement de bon euil vos succez. A presant aveq plus de raison et de liberté je les embrasse de pleine affection.
Page 80 - Et comment l'état actuel du manuscrit est-il en opposition avec la description détaillée, si complète, et que nous avons tout lieu de croire exacte, du catalogue de vente ? C'est ce que je ne me charge pas d'expliquer. Disons seulement que le déficit mentionné au folio de garde, s'il n'était constaté que par les trois lignes du conservateur serait très mal signalé...

Informations bibliographiques