Biographie universelle, ancienne et moderne, ouvrage rédigé par une société de gens de lettres, Volume 23

Couverture
 

Avis des internautes - Rédiger un commentaire

Aucun commentaire n'a été trouvé aux emplacements habituels.

Pages sélectionnées

Autres éditions - Tout afficher

Expressions et termes fréquents

Fréquemment cités

Page 286 - Conjectures physiques sur deux colonnes de nues qui ont paru depuis quelques années, et sur les plus extraordinaires effets du tonnerre, avec une explication de ce qui s'est dit jusqu'ici des trombes de mer, et une nouvelle addition où.
Page 262 - Elle se dérobait souvent aux plaisirs de son âge, pour aller lire en son particulier ; et elle s'accoutuma dès lors, de son propre mouvement, à faire de petits Extraits de ce qui la frappait le plus. C'étaient déjà, ou des Réflexions fines sur le cœur humain, ou des tours d'expression ingénieux ; mais le plus souvent des Réflexions.
Page 437 - Vous devez voir, Messieurs, que ces députés et ce drapeau ne sont pas de la ville: c'est sûrement un drapeau dont le peuple s'est emparé et dont il se sert pour nous surprendre. Si c'étaient vraiment des députés, ils n'auraient pas hésité, d'après les promesses que vous leur avez faites, de venir me faire part des intentions de l'Hôtel de Ville.
Page 190 - J'avais sur ma table l'Imitation, et l'on m'avait dit que, dans cet excellent livre, je trouverais souvent la réponse à mes pensées. Je l'ouvre au hasard, et je tombe, en l'ouvrant, sur ces paroles : « Me voici, mon fils! Je viens à vous parce que vous m'avez invoqué.
Page 617 - Ainsi il est bon de faire distinction entre la perception qui est l'état intérieur de la monade représentant les choses externes , et l'aperception qui est la conscience ou la connaissance réflexive de cet état intérieur, laquelle n'est point donnée à toutes les âmes , ni toujours à la même âme.
Page 298 - magistrat , votre bonté » vous dispense quelquefois de parler » en maître; mais votre parlement » doit toujours vous faire parler en
Page 608 - ... matérielle. Nous ne connaissons rien en effet que par nos idées, et ces idées ne sont autre chose que des modifications de notre âme. Les idées simples de sensations, les couleurs, les sons, les saveurs, ne sont certainement qu'en nous-mêmes, et nullement dans les objets qu'elles nous représentent : tout ce que nous appelons objets, ne consiste donc que dans nos idées ; et puisque d'ailleurs il n'ya d'autre cause ou force que Dieu, qui produit les modifications comme il crée les êtres,...
Page 189 - Harpe le portant à disserter, un attrait de prédilection le ramenait sans cesse vers l'épineuse profession de journaliste. Pendant quarante ans , il enrichit divers journaux d'articles où régnent les principes conservateurs du bon goût , lorsqu'aucun motif de partialité ne l'égaré , et qu'il croit devoir adoucir l'humeur dénigrante qui lui est naturelle. Il traitait si rudement la plupart...
Page 45 - Chaise était d'un esprit médiocre, mais d'un bon caractère, juste, droit, sensé, sage, doux et modéré, fort ennemi de la délation, de la violence et des éclats. Il avait de l'honneur, de la probité , de l'humanité, de la bonté ; affable, poli, modeste, même respectueux.
Page 612 - Leibnitz , conçue à la manière dont peut l'être notre ame elle-même , quand on la dépouille de l'apperception ou de la conscience. A ce degré d'abstraction , et dans le point de vue absolu sous lequel la matière est entendue par l'esprit , toutes les qualités sensibles ont successivement disparu : couleurs , saveurs, sons , et l'étendue même qui ne saurait plus être conçue comme attribut essentiel , constitutif de l'objet.

Informations bibliographiques