Images de page
PDF
ePub

COMÉDIE-BALLET,

EN TROIS ACTES, EN PROSE,

Avec UN PROLOGUE, EN VERS, IT DES IN.

TERMEDES, MÊLÉS DE CHANTS ET DE DANSES,

PAR MOLIERE.

A PARIS,

Chez

BELIN, Libraire, rue Saint-Jacques,

près Saint-Yves, BRUNET, Libraire , rue de Mariyaux ,

Place du Théatre Italien.

M. DCC. LXXXVIII.

:

1

[ocr errors]

T10-1927

A U LECTEUR.

Ce n'est ici qu'un simple crayon , un petit impromptu, dont le Roi a voulu se faire un divertissement. Il est le plus précipité de tous ceux que Sa Majesté m'ait commandés; et lorsque je dirai qu'il a été proposé, fait, appris et représenté en cinq jours, je ne dirai que ce qui est vrai. Il n'est pas nécessaire de vous avertir qu'il y a beaucoup de choses qui dépendent de l'action. On sait bien que les Comédies ne sont faites que pour être jouées , et je ne conseille de lire celleci qu'aux personnes qui ont des yeux pour découvrir dans la lecture tout le jeu du Théatre. Ce que je vous dirai , c'est qu'il seroit à souhaiter que ces sortes d'Ouvrages pussent toujours se montrer à vous avec les ornemens qui les accompagnent chez le Roi. Vous les verriez dans un état beaucoup plus supportable ; et les airs et les symphonies de l'incomparable M. Lully,

mêlés à la beautés des voix et à l'adresse des Danseurs, leur donnent , sans doute , des graces dont ils ont toutes les peines du monde à se passer.

SUJET

DE L'AMOUR MÉDECIN.

s'unir pour

Dans le Prologue , la Comédie , la Musique et le Ballet, personnifiés , annoncent qu'ils vont

le divertissement de Louis XIV. Le Piece présente un Bourgeois de Paris , nommé Sganarelle , veuf et ayant une fille , nommée Lucinde, qu'il voit dans une mélancolie, qui lui donne une espece de langueur, sans qu'il en connoisse la cause. Il interroge sur cela I.ucrece , sa niece, M. Guillaume, Tapissier , M. Josse , Orfévre , et une certaine Aminte , ses voisins et ses ainis. Chacun d'eux le conseille d'une maniere intéressée. M. Josse prétend que pour rendre la bonne humeur à Lucinde il faut lui acheter des bijoux. M. Guillaume dit qu'une belle tenture mise dans la chambre de cette jeune atligée lui redonneroit de la gaieté. Aminte , qui craint qu'un jeune homme qu'elle aime ne soit

« PrécédentContinuer »